L’HEURE EST AU REPOS

https://pressegalactique.com/2022/08/14/lheure-est-au-repos/

par Foelia

Il y a peu à transmettre en termes d’informations pour le moment, parce que nous nous attardons surtout sur la digestion de ce que nous avons apporté les derniers mois de votre temps. C’est un temps de digestion, de déprogrammation, de vide, de repos, d’intégration, de suspens. Profitez-en pour « ne rien faire » et recharger vos batteries au rythme du présent, au rythme de l’être. Nous souhaitons ne pas vous transmettre d’autres indications qui seraient, comme souvent, entendues ou traduites comme une incitation à « faire », alors que l’heure est au repos, au choix conscient et volontaire de « ne pas faire ».

Nous sourions, parce que nous vous voyons déjà tenter de « ne pas faire » et, ce faisant, vous vous replaceriez dans la tension du « faire ». Il n’est pas aisé pour vous, nous le constatons, de toucher cet état de repos, même lorsqu’il est nécessaire, même lorsqu’il est vital. Ne pas faire vous fait peur, n’est-ce pas ?

Oui. Certains en sont capables, mais non sans une forme de culpabilité, et d’autres en sont simplement incapables, pour mille raisons.

Mille raisons qui se rassemblent en une seule : la peur. Vous avez peur de ne rien faire, peur de vous reposer, de mettre en pause toute forme de projet, de projection vers votre futur, ou d’action sur votre environnement. Cette peur vous empêche, justement, d’être en contact avec votre environnement. Il y a pourtant une respiration juste, entre action extérieure et ressourcement intérieur. Sans cette respiration, il n’y a d’ailleurs pas d’action, mais seulement des réactions en chaîne, en chaînes de « faire » qui se déploient à l’infini, comme une fuite en avant. C’est une fuite du présent, parce que le présent vous fait encore peur. Il ne demande pourtant qu’à être apprivoisé, et c’est notre recommandation « du moment ».

Nous sourions de devoir nous glisser dans vos notions de temps pour vous parler du présent ou de l’éternité, mais c’est incontournable. Nous vous demandons seulement de considérer que nos mots désignent une expérience qui ne peut être décrite, puisque pour la décrire, il convient de la quitter.

J’ai quand même une interrogation : votre dernier message portait sur la volonté et sur notre action, sur le fait que demain serait le fruit de nos deux mains ! J’ai l’impression que vous nous demandez maintenant le contraire.

Vous vivez dans le monde des contraires, ou plutôt dans le mode des contraires. Aussi, vous avez toujours instinctivement le besoin d’opposer. Et vous faites de même avec les mots que nous vous partageons. Nous vous invitons à développer un autre mode de perception, qui, peut-être, deviendra aussi naturel que le premier, peu à peu. Il s’agit du mode unificateur que nous avons appelé le regard du coeur.

Questionnez-nous toujours, bien sûr, lorsque vous ne comprenez pas ce que nous vous partageons, mais élevez-vous par vous-mêmes au-delà des apparents contraires. C’est très simple ! Au lieu de chercher ce qui oppose, cherchez ce qui unifie. Partez de la question :

Comment tel et tel aspect, qui semblent s’opposer dans mon regard binaire habituel, peuvent-ils être vrais en même temps ?

Cette question est votre passeport pour le regard du coeur.

Alors voici notre réponse : L’action la plus juste que vous puissiez poser se pose en dehors du « faire ». L’action la plus juste que vous puissiez poser se pose depuis l’être.

Faire est toujours une compensation, et donc une réaction. La seule action possible découle d’un état d’être qui se satisfait à lui-même, c’est-à-dire qui ne cherche pas à compenser un quelconque manque, puisqu’il se sent plein de lui-même. L’action sera alors toujours une plus-value pour vous-mêmes et pour les autres et elle sera toujours gratuite, ne vous prenant aucune énergie, mais au contraire vous nourrissant de la joie d’être et de servir.

Lorsque nous vous encourageons à agir, nous ne voulons pas stimuler votre agitation dans le « faire ». Nous souhaitons vous faire remarquer que vous avez une volonté créative qui n’attend que votre prise en main pour se déployer. Or, cette volonté créative est celle du coeur, et non celle d’un mental tendu, prêt à se mettre dans l’agitation dans l’espoir de compenser un manque. Il est temps de bien percevoir qu’il s’agit là de deux choses parfaitement différentes.

Comment alors saisir cette volonté créative et se débrancher de ce besoin de « faire » qui, de toute façon, nous épuise en vain ?

En trouvant l’être. Et être, dans la matière qui est la vôtre, est toujours une respiration. Distinguer si vous vous trouvez dans l’inspir ou dans l’expir, dans le repos ou dans l’action, est un premier pas vers la cohérence. Nous imprimons aujourd’hui cette réalité en vous : en ce qui concerne le travail de l’Alliance Galactique que nous représentons, l’heure est au repos, c’est-à-dire à l’immobilité extérieure.

Tout ceci pour vous dire une chose simple : si vous souhaitez suivre la danse de notre action envers vous, sachez que l’heure est à l’immobilité. Si vous souhaitez entendre la musique que nous vous transmettons, sachez que l’heure est au silence, à l’écoute du silence. Recentrez vos forces vers l’intérieur en laissant l’extérieur, c’est-à-dire en évitant de vous projeter dans le « faire ». Dégustez l’inactivité extérieure. Elle attire votre attention sur l’activité intérieure, qui prépare la prochaine action.

Comment être plus clairs ? Tu vois, ton besoin d’explications nous a encore emmenés vers des considérations extérieures. Notre message était complet dès les trois premières phrases posées, et tu nous as emmenés vers l’extérieur avec tes questions extérieures, formulées ou non.

J’en suis désolé !

Ne le sois pas. Tu constates que cela a été l’occasion de déblayer certaines notions vitales. Tout est donc juste et nous vous remercions pour vos questions. Elles ne sont jamais stupides ! Elles sont au contraire les marches qui créent peu à peu l’escalier entre nos mondes, nos réalités parallèles. Nous nous adaptons à vos questions. Et notre joie est grande de pouvoir nous glisser jusqu’à vos fréquences, ouvertes par vos questions. Tant que nous sommes séparés, il existe une distance entre nous, que vous appelez « questions ». Ne pas les poser reviendrait à perdre toute chance de nous rencontrer, de nous rapprocher.

Ainsi, nous vous aimons, et nous aimons vos questions.

Nous aimons vos réponses !

Notre rencontre EST réponse.

Soyez en paix. Recevez notre amour et dégustez votre repos. Nous sommes avec vous.

Merci, Ishtar !

Source : https://foelia.net/

QUE SERA VOTRE FUTUR SOI SUR LA NOUVELLE TERRE ?

https://pressegalactique.com/2022/08/15/que-sera-votre-futur-soi-sur-la-nouvelle-terre/

par Rachel Horton White

Beaucoup d’entre nous traversent des hauts et des bas ces jours-ci. Nous expérimentons les joies d’être à l’extérieur et de s’imprégner des cadeaux de la Terre, et puis nous ressentons l’énergie lourde du collectif.

Nous purgeons les ombres de la matrice 3D, en nous-mêmes et en tant que race humaine, au milieu d’une lumière massive qui nous éclaire.

Il nous est demandé de continuer à ancrer la lumière, de faire preuve de patience, d’éliminer l’ego. Cette période est un moment puissant pour recevoir des activations de codes de lumière.

Mais parfois, nous avons l’impression que cela ne fonctionne pas, ou que tous ces trucs spirituels sont un tas de bêtises qui ne fonctionnent pas.

Puis, nous nous rappelons ce que nous ressentons. Nous ne saurons peut-être jamais ce qui est vraiment vrai ou ce qui est vraiment réel, mais nous le savons lorsque nous ressentons une résonance dans notre cœur. Ce qui compte, c’est ce que nous ressentons dans notre cœur.

C’est un souvenir de notre âme, de nombreuses vies passées.

Nous arrivons dans chaque vie, grâce à la loi divine de l’amnésie, sans aucun souvenir de notre mission, ni des leçons que nous nous sommes fixés d’apprendre dans cette vie. En fait, l’expérience de la vie, de chaque situation dans laquelle nous nous trouvons, est la façon dont nous découvrons la boîte aux trésors qui se trouve à l’intérieur.

Malgré tout, dans un monde où il faut payer les factures, mettre de la nourriture sur la table et se loger, nous nous demandons si nous allons vraiment vers la Nouvelle Terre.

Le monde 3D est toujours là pour nous enseigner, et nous nous déplaçons toujours entre les réalités. Nous ne sommes pas encore en 5D.

Cela peut être déroutant et ces émotions mélangées peuvent conduire à la frustration et à l’irritabilité, même envers ceux avec qui nous sommes spirituellement alignés.

Nous nous demandons ce qui est vraiment réel. Sommes-nous vraiment en train d’atteindre des états de conscience supérieure ou tout cela n’était-il qu’un mensonge ? Comment faisons-nous réellement cela ?

Rappelez-vous qu’il existe de nombreuses illusions. Il est presque impossible de savoir ce qui est vrai ou réel en se basant sur ce que nous entendons dans les médias. Il existe un programme très astucieux pour nous tromper, alors prenez ce que vous entendez dans le courant dominant, même dans les « théories de la conspiration », avec un grain de sel ! Je fonctionne selon la règle des 80-20… 80 % de vérité… 20 % de contre-vérité. Ou vice-versa.

Faites confiance à ce qui vous semble juste et qui est basé sur l’amour, pas sur la peur.

Si vous avez peur, même s’il y a une part de vérité dans ce que vous entendez, il n’est pas dans votre intérêt de vous concentrer sur cette information.

Voici quelque chose qui peut vous aider à vous aligner sur le plan de votre futur moi le plus élevé :

Se détacher de ce que l’on recherche peut être difficile. Pourtant, c’est une partie importante de l’alchimie de la co-création. Après avoir co-créé la vision de votre futur Soi idéal, essayez de trouver un lieu de satisfaction pour votre vie actuelle. Si vous pouvez accepter votre vie telle qu’elle est actuellement (et en éprouver de la gratitude), même si vous souhaitez un avenir différent, vous pouvez vivre dans une vibration élevée. Concentrez-vous sur la gratitude pour les bonnes choses déjà présentes dans votre vie. Soyez reconnaissant pour les petites choses (comme un corps fort, un esprit sain et une maison chaleureuse). Restez dans l’état d’esprit suivant : « J’aimerais que cela se produise, mais si ce n’est pas le cas, je vais me concentrer sur les moments heureux de ma vie actuelle telle qu’elle est. »

Un moyen facile de créer la vibration du « recevoir » est d’écrire au moins trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant chaque matin et chaque soir. Bien sûr, vous pouvez aussi simplement penser à ce dont vous êtes reconnaissant, mais lorsque nous écrivons des choses, notre esprit voit des mots sur le papier et commence à croire qu’ils sont réels.

Avec la gratitude et les émotions à haute vibration, votre attention se portera, au fil du temps, sur ce qui est bon dans votre vie. Dans le processus d’action et d’ajustement de vos actions pour vous aligner sur le flux, votre niveau vibratoire peut devenir suffisamment élevé pour correspondre à celui de la vibration de votre Soi futur. Lorsque votre cœur s’ouvre à la gratitude, il s’ouvre également pour s’aligner sur votre vision. Avec votre intuition qui vous guide le long du chemin, votre vie commence à se dérouler devant vos yeux !

Une autre façon de co-créer notre Soi Futur est à travers la lentille de la guidance Divine. Lorsque nous demandons aux anges et aux guides de nous aider, ils répondent en nous envoyant des idées, des opportunités et des personnes.

En attendant, remarquez ce qui semble se mettre sur votre chemin. Y a-t-il une pensée ou une idée qui vous revient sans cesse (souvent par l’intermédiaire d’une autre personne) ? Je crois que l’Esprit nous parle par trois. Si j’entends la même recommandation de livre, ou le nom de quelqu’un que je devrais rencontrer, à plusieurs endroits différents, alors je sais que mes guides divins essaient de s’adresser à moi.

L’univers ne nous apporte pas toujours ce que nous cherchons de la manière dont nous l’attendons et dans le délai que nous souhaitons ! Les choses peuvent changer, en fonction du timing, du libre arbitre des autres et de l’évolution de nos propres désirs.

Lorsque nous puisons dans l’énergie de la co-création et des lois divines, nous commençons à travailler avec des forces magiques. Cette magie consiste à permettre, plutôt qu’à forcer. Parfois, nous pensons que si nous essayons plus fort ou si nous travaillons plus, alors nous pourrons faire en sorte que cela fonctionne (ce qui est une approche du cerveau gauche). En fait, c’est le contraire qui est vrai. Si nous permettons à la volonté divine d’agir comme elle le fait, nous pouvons apprendre à faire confiance au fait que notre commande dans le restaurant de l’univers est en train d’être préparé.

Finalement, nous commençons à comprendre que les cadeaux divins qui nous entourent sont vraiment les nôtres pour en faire l’expérience et les générer en tant que co-créateurs. En éliminant les pensées négatives de l’ego dans notre esprit, nous apprenons à explorer, à expérimenter et à prendre des risques, notamment en allant vers les autres. Nous jetons nos filets au loin, pour voir ce que nous pouvons attraper, encore et encore. Puis, un jour, au moment où nous nous y attendons le moins, nous nous apercevons que nous sommes devenus notre futur moi.

Nous faisons le travail, en nettoyant les schémas ancestraux et aussi ceux de nombreuses vies passées. Le monde que nous créons, en tant que montreurs de chemins, sera un âge d’or de pur amour.

Ensemble, nous rassemblons les outils qui nous aideront à apprendre, et ensuite à enseigner aux autres, comment être dans cette réalité. Avec chaque action que nous entreprenons et avec l’intention d’être dans une vibration d’amour et de guérison, en éliminant nos vieilles ombres, beaucoup d’entre nous se déplacent déjà dans cette façon d’être.

Continuez à faire confiance, à apporter de la lumière, à éliminer l’ego et à permettre au monde 5D de se déployer dans votre réalité personnelle.

**Par Rachel Horton White

English version : https://eraoflight.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique