ALLUMEZ LA LUMIÈRE !

https://pressegalactique.com/2020/10/23/allumez-la-lumiere/

par Patricia RUIZ-GARCIA

Alors qu’à l’extérieur, on nous parle de couvre feu, la proposition est d’allumer la lumière.

Allumez la lumière dans votre centre cœur.

Chaque jour un peu plus, c’est comme si une force extérieure nous poussait à descendre toujours un peu plus bas dans nos profondeurs.

Et que voyons nous dans ces profondeurs ?

Si l’on reste sur le plan vibratoire de la matière, de notre horizontalité, de notre mental, nous pouvons y voir nos craintes les plus sombres, des peurs archétypales, peur de la maladie, du manque, de la solitude, de la mort, peur de perdre un être cher, peur de se perdre. Si l’on reste sur cette fréquence, nos journées sont alors rythmées par ces peurs, alimentées par les médias et argumentées par des discussions animées entre amis, au bureau virtuel, ou derrière un masque d’illusion.

Est activé le fabuleux travail de notre système nerveux autonome qui met tout en œuvre pour nous protéger, en sécrétant des hormones de stress, diminuant ainsi notre système immunitaire.

Processus de protection. Mais qui protège qui ? De quoi ?

Si l’on regarde nos profondeurs sur le plan vibratoire de notre centre cœur, de notre verticalité, du point de vue de notre âme, tout change. Se met alors en place un processus de distanciation. De détachement.

Le détachement est une clé essentielle. Ce n’est pas un concept. Ce n’est pas une théorie à appliquer suivant un processus expliqué. De nombreux saints ont expérimenté cet éclair de conscience, comme Saint Francois d’Assise, Saint Ignace de Loyola et tant d’autres. Certains ont fait parler d’eux et l’on payé de leur liberté de corps, d’autres anonymes mais n’en ont pas moins contribué à aider notre humanité.

Le détachement, c’est un retournement intérieur. C’est une prise de conscience de la force de vie en Soi. C’est un peu comme si, dans la profondeur de nos peurs existentielles, nos pieds touchaient le fond de nos boues cachées, et rebondissaient si haut, qu’explose le mur de nos croyances.

Et alors, la lumière inonde tout, nous montre l’impossible, l’incroyable, l’insoupçonnable. Si ce phénomène ne se prémédite pas, il est possible de s’y préparer. Et cette période nous y invite.

L’invitation est de planter cette graine de conscience dans votre cœur. De penser avec le cœur et non avec le mental. La proposition est de laisser agir votre premier cerveau, celui situé dans votre ventre, afin que votre deuxième cerveau s’incrémente d’une nouvelle façon de penser.

Chaque jour, chaque heure, prendre un temps pour se poser, quelque soit l’endroit, un temps pour se rappeler d’aller voir en Soi. Simplement se rappeler à la respiration. Deux ou trois inspir et expir pour se rappeler à l’essentiel. La vie est un cadeau. L’air est un cadeau.

Fermez vos yeux, quelques instants, coupez vous de l’extérieur et respirez en conscience. Un fois, deux fois, trois fois. Observez, ressentez.

Laissez vous pénétrer par cette force divine, cosmique. Sur chaque inspir, appréciez le plaisir d’être là ou vous êtes. Laissez venir à vous un souhait, pour vous, vos proches, ou plus encore, et arrosez ce souhait de cette lumière intérieure.

Puis ouvrez vos paupières, reprenez vos activités, et….recommencez chaque heure.

Peu à peu, observez le changement qui s’opère, la paix qui s’installe, la liberté qui s’ouvre à vous.

Ne me croyez pas, expérimentez.

PRG

Source: https://www.linstantduphenix.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *