ouverture-du-coeur (2)

Sélénium : à quoi il sert et où le trouver?

istock_000014750669large

Minéral rare dans les sous-sols français, le sélénium est pourtant indispensable à de nombreux processus métaboliques. Découvrez à quoi il sert, où le trouver et à quelle dose le consommer avec Claude Bonne et Daniel Sincholle les auteurs du Guide des compléments antioxydants.

À quoi sert le sélénium ?

Le sélénium intervient dans la défense contre les radicaux libres par sa présence dans plusieurs enzymes dont la glutathion peroxydase. Il participe à la régénération de la vitamine C et d’autres antioxydants. Il intervient dans la régulation des hormones thyroïdiennes, la spermatogénèse, la lutte contre les inflammations, le maintien de l’immunité. Le sélénium est un minéral important pour le cerveau où il a la capacité de s’accumuler. Il permet aussi d’éliminer les métaux lourds par les urines, notamment le mercure (on dit que c’est un chélateur de métaux lourds).
Des suppléments de sélénium semblent stimuler l’immunité, y compris chez les personnes qui ne manquent pas de ce minéral. Ils pourraient aider à lutter contre certaines infections virales, prévenir certains cancers (dont celui de la prostate) et améliorer l’état de santé des personnes infectées par le VIH. Une déficience en sélénium pendant la grossesse peut conduire à un retard de développement neurologique du nouveau-né.

Où le trouver ?

Dans les abats, le jaune d’œuf, les crustacés et les fruits de mer, la viande, les oléagineux secs, en particulier noix du Brésil, la levure de bière, les céréales.

Les besoins quotidiens
Homme : 1 μg/kg de poids corporel – Femme : 1 μg/kg de poids corporel
D’après l’étude du Val-de-Marne de 1991, 30 % des Français sont déficitaires en sélénium. Un rééquilibrage avec un complément alimentaire semble donc nécessaire.

Dans les suppléments

Le sélénium peut être apporté sous différentes formes : sélénite, sélénate, sélénocystéine, sélénométhionine. La sélénométhionine est la principale forme que l’on trouve dans les aliments mais, en France, le décret d’application du 9 mai 2006 détermine que l’incorporation du sélénium doit être faite sous forme de sélénite de sodium dans les compléments alimentaires.
Vous trouverez en pharmacie des compléments à base de sélénite de sodium et en magasin de diététique et sur Internet la forme sélénométhionine.

  • La dose usuelle en complément nutritionnel est de 25 μg/jour pour un homme et de 15 à 20 μg/jour pour une femme.
  • En cas de maladie immunitaire, virale ou cancéreuse, des doses plus fortes de sélénium, de 200 à 400 μg/jour, peuvent être utiles, avec un suivi médical.

Des suppléments peuvent être conseillés aux personnes immunodéprimées, aux personnes de plus de 60 ans.

Précautions

Il est déconseillé de consommer plus de 400 μg de sélénium par jour.

Source : http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/selenium-quoi-il-sert-et-ou-le-trouver-2342