BIEN COMMENCER CHAQUE NOUVELLE ANNÉE !

sms-bonne-annee-2015

BIEN COMMENCER CHAQUE NOUVELLE ANNÉE

«La vie de chaque être humain est marquée par les influences astrales qui ont agi au moment de sa naissance; le déroulement d’une vie est donc contenu en germe dans son commencement – et c’est là la raison d’être de l’horoscope.

À une échelle plus réduite, le premier jour d’une année contient en germe tout le déroulement des jours à venir. C’est pourquoi soyez attentif à vivre ce premier jour dans la lumière, l’amour et l’harmonie. À chaque heure, par la prière, la méditation, les chants, les bonnes pensées, les bons sentiments, tâchez d’inscrire des empreintes lumineuses qui influenceront bénéfiquement tous les jours de cette année.

(…) La Kabbale dit que la nouvelle année est influencée par les étoiles. La naissance d’une année est semblable à la naissance d’un enfant. C’est la naissance d’une vie qui va durer un an.

Quand un enfant naît, on fait son horoscope d’après le jour et l’heure de sa naissance afin de déterminer le déroulement des événements pour toute sa vie. Il en est de même pour l’année – et même, il faut savoir que le premier jour va déterminer le premier mois, le deuxième jour le deuxième mois, le troisième jour le troisième mois…

Il faut donc s’efforcer de vivre, de penser, de sentir et de se comporter le plus correctement possible au moins durant les douze premiers jours pour établir une base intelligente, lumineuse, grâce à laquelle les douze mois de la nouvelle année seront influencés, déterminés pour le bien.

Certains diront: « J’ai fait tout mon possible les douze premiers jours, mais l’année n’a pas été fameuse ». C’est parce que vous avez laissé les vieilles choses du passé l’influencer. Il faut tout nettoyer, racler, laver et purifier en soi-même. Mais on ne le fait pas, on n’y pense pas.

Évidemment, il est impossible de tout nettoyer, de tout purifier en un jour. (…) Même ainsi, il se peut que votre année ne soit pas absolument idéale car (…) le présent est lié au passé, c’est-à-dire aux années précédentes et aussi aux vies antérieures. (…) Mais même si vous n’obtenez pas de résultats absolus, ce que je vous dit sera toujours utile parce que cela vous permettra d’améliorer la situation, et surtout d’éviter qu’elle empire.

(…) Le premier jour de l’année et pendant douze jours au moins, vous devez arriver à vous surveiller, à être attentifs à vos paroles, à vos sentiments, à vos gestes, et toujours dans le sens du Royaume de Dieu et de la fraternité universelle. Évidemment, c’est très difficile parce qu’il y a toujours des choses imprévisibles; mais si votre conscience est là pour surveiller, pour orienter, pour remédier, vous pouvez faire un travail glorieux, un travail divin.

Il se peut que pendant ces douze premiers jours, vous ayez des tentations, des épreuves, des sollicitations de créatures tout à fait inférieures… ça, il faut s’y attendre, je ne vous promets pas que pendant ces douze jours tout sera facile. Mais (…) le plus important, c’est la liaison (…) en nous-même de notre cœur, de notre intellect et de notre volonté.

(…) Comment la nouvelle année peut-elle être vraiment nouvelle si les humains qui l’accueillent continuent à stagner dans les mêmes pensées, les mêmes sentiments, les mêmes habitudes déplorables?

La nouvelle année est comme une eau fraîche et pure, et si vous voulez qu’elle garde sa fraîcheur et sa pureté, vous devez vous préoccuper de l’état des récipients dans lesquels vous allez la recevoir.

N’est-ce pas ce que vous faites chaque jour dans votre cuisine? Quand vous devez verser de l’eau propre dans une casserole, vous vérifiez d’abord l’état de cette casserole, et si elle est sale, vous la nettoyez. Eh bien quand il s’agit de recevoir dans ces récipients que sont votre âme, votre tête, votre cœur, les eaux pures de la nouvelle année, vous devez appliquer les mêmes règles que dans votre cuisine, donc entreprendre tout un travail de nettoyage intérieur.

(…) Oui, il faut maintenant mieux comprendre la nouvelle année, la recevoir avec la profonde conviction qu’elle est un être vivant et riche qui apporte de grands cadeaux, et que pour recevoir ces cadeaux il faut préparer de nombreux endroits en soi-même, nettoyer inlassablement ces endroits afin de chasser les vieilles choses accumulées dans son cœur et dans sa tête. Avant même sa venue, il faut déjà faire en soi une place à l’année nouvelle.

(…) L’importance du commencement… Comment vous faites un premier geste ou un premier pas, dans quel état d’esprit, dans quelle intention, c’est de ce commencement que dépendent les résultats que vous obtiendrez tout au long de votre vie, les succès ou, au contraire, les échecs.

Vous êtes surpris: comment un petit détail peut-il déterminer tout un enchaînement de circonstances?

Mais observez-vous. Si vous vous mettez en marche dans un état d’agitation, vous déclenchez des forces chaotiques, et si, dans cet état, vous vous rendez à votre travail, ou si vous faites une visite à quelqu’un, plus vous vous rapprochez du but, plus vous êtes agité: vous allez alors faire des gestes maladroits, prononcer des paroles imprudentes, et que de dégâts ensuite à réparer! Au contraire, si vous avez d’abord médité, prié pour être calme, serein, plein d’amour, et que vous fassiez le premier pas dans cet état d’esprit, plus vous avancez, plus vous sentez que vous trouvez la bonne attitude, les paroles convenables à prononcer.

Tout est dans le commencement: le commencement d’un travail, le commencement d’une relation, le commencement d’une année.»

☆ Omraam Mikhaël Aïvanhov ☆

Recevoir l’année nouvelle en vous mettant sous la protection de la lumière !

voeux2015

« Une année se termine, et une autre va commencer… Mais avant de penser à l’année qui vient, arrêtez-vous un moment sur celle qui s’en va et adressez-vous à elle – car une année est un être vivant, et vous pouvez donc lui parler.
Au moment de la quitter, demandez-lui de se souvenir de vous. Puisqu’elle est vivante, elle ne reste pas inactive; elle a enregistré non seulement vos actes, mais aussi vos désirs, vos sentiments, vos pensées. Le dernier jour, elle fait son rapport aux Seigneurs des destinées, et elle vous relie à l’année nouvelle; sachez la saluer avant qu’elle ne s’en aille définitivement.

Quant à l’année nouvelle, vous pouvez commencer à la préparer consciemment, en vous fixant un but: une mauvaise habitude à perdre, une qualité à développer, un projet à réaliser pour le bien de tous. Par cette pensée, ce désir, c’est comme si vous posiez une première pierre, et alors tous les esprits bienfaisants de la nature vous apporteront leur aide, afin que vous puissiez réaliser votre projet.
Voilà quelles doivent être aujourd’hui vos préoccupations: recevoir l’année nouvelle en vous mettant sous la protection de la lumière. »

• Omraam Mikhaël Aïvanhov •