S’aimer grâce au rapport à l’autre


« C’est dans les bras de l’autre que l’on trouve parfois le courage de s’aimer soi-même.

On peut même dire qu’aimer, c’est aider l’autre à découvrir ses qualités.
Se découvrir aimable nous aide à nous aimer.
Et parfois faut-il accepter sa propre finitude pour arriver à faire le pas vers l’autre.
Cette apparente contradiction, ce paradoxe masque une réalité fondamentale.
S’aimer soi-même est essentiel.
Il faut peut-être pour cela prendre de la distance par rapport à sa propre finitude, voir tout ce qu’il y a de bien en nous avant de s’attarder sur nos faiblesses.
Ce qui est sûr, c’est que l’Amour, le désir de l’autre nous sort de cet enfermement sur nous-mêmes et nous redonne le courage d’aimer ce qui en nous reflète une parcelle de l’humanité. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *