LE MOIS DE MARS 2021 – Il est temps de libérer nos dons et de respirer la vie !

https://pressegalactique.com/2021/03/02/le-mois-de-mars-2021-il-est-temps-de-liberer-nos-dons-et-de-respirer-la-vie/

par Sarah-Jane Grace

Alors que la roue de l’année recommence à tourner, les jours plus longs apportent plus que la lumière du soleil, ils apportent un sentiment d’espoir et d’optimisme pour un avenir meilleur. Chacun de nous commence à trouver son chemin dans l’obscurité en se tournant vers le soleil dans son cœur et son âme. Tout comme une ampoule éclate dans le sol et commence à fleurir à la lumière, nous commençons à voir les fruits d’une longue période de culture intérieure.

Le mois de mars est généralement une période de « nettoyage de printemps », car les journées plus longues apportent énergie et motivation, et cette année, il semble important de les étendre à tous les niveaux, de notre espace de vie à nos pensées, croyances et idées. Il est temps de voyager plus légèrement et d’avoir plus d’espace intérieur pour se reposer en paix et en créativité. Bien sûr, il peut être difficile de laisser partir les idées et les croyances, même lorsqu’elles s’effritent et se transforment en poussière ; c’est leur familiarité qui apporte le réconfort, donc les laisser partir peut nous faire sentir un peu vulnérables et exposés. Cependant, dans le cadre de notre évolution, il est important d’être prêt à lâcher prise afin d’ouvrir la porte à de nouvelles possibilités et à de nouveaux potentiels. Si nous restons encombrés de tout ce que nous avons accumulé au cours de notre vie, nous nous alourdissons et devenons incapables de nous déplacer librement, et si nous sommes saturés de « l’ancien », il n’y a pas de place pour laisser entrer du nouveau dans notre cœur et notre âme. L’expression « moins c’est plus » est souvent vraie.

Le lâcher prise et le nettoyage de printemps peuvent créer des espaces, mais il est important de ne pas se précipiter pour remplir ces espaces car nous avons besoin d’un peu d’espace et de temps pour nous rééquilibrer. L’espace n’est pas quelque chose à remplir ou à craindre, c’est une occasion de se reposer et de devenir plus conscient de la vie. Nous ressentons souvent un sentiment d’urgence à remplir ces espaces car nous sommes habitués à avoir des choses à faire, des gens à voir, des endroits où aller et des choses qui remplissent notre vie. Pourtant, c’est seulement lorsque nous réalisons que l’espace est notre ami, que nous commençons à voir le potentiel et la possibilité qui y réside.

L’espace, ce n’est pas ne rien faire, ce n’est pas être paresseux ou complaisant. L’espace n’est que le vide entre tout le reste. C’est un peu comme la pause entre l’inspiration et l’expiration, ce moment où nous ne faisons ni l’un ni l’autre. Cette pause est importante. La prise de conscience de l’espace et la volonté d’accepter le « moins c’est plus » devraient ouvrir la voie à une manière plus consciente de vivre et d’être. Beaucoup d’entre nous traversent la vie sans se rendre compte de ce qu’ils vivent, et nous pouvons nous détacher et nous désensibiliser de la beauté et de la majesté qui nous entourent. En bref, nous devenons tellement concentrés sur le fait de « continuer à vivre » que nous passons en pilotage automatique et perdons notre connexion et notre interconnexion naturelles avec le monde dans lequel nous vivons.

Plus nous sommes disposés à nous libérer du désordre, à vivre plus simplement et à embrasser l’ »espace », plus nous nous rendons compte à quel point le désordre est devenu une source de distraction. Il est temps de vivre avec plus d’intention plutôt que de se contenter de suivre le pilote automatique. Il est temps de vivre plus consciemment, en se concentrant sur les choses qui sont vraiment importantes. Il est également temps de se connecter à l’univers, d’être présent dans l’instant présent et d’apprendre l’art de vraiment écouter à nouveau.

Il y aura toujours des choses à faire, des endroits à visiter et des gens à voir, mais il faut reconnaître que la vie ne se résume pas à cocher des listes de choses à faire ou à passer de l’un à l’autre. La vie est inconnaissable et incertaine, et plus nous adoptons le principe « moins c’est plus », plus nous voyons combien de choses nous fourrons dans notre vie qui ne sont pas vraiment importantes. Au lieu d’être esclaves des e-mails, des smartphones et des listes de choses à faire, il est parfois bon de s’éteindre complètement et de se connecter au chant des oiseaux, au vent dans les arbres et au monde naturel. Nous ne sommes pas des îles isolées et ne pouvons tout simplement pas subvenir aux besoins de nos âmes sans connexion.

Il semble qu’il soit temps maintenant d’être prêt à s’arrêter, à remarquer et à lâcher prise, à respirer profondément le moment présent et à permettre à une manière de vivre et d’être plus riche de se déployer. Plus nous cédons à la puissance du souffle, plus nous nous rééquilibrons et nous nous sentons entiers. Cela nous permet de trouver la paix avec la nature inconnaissable de la vie, d’avoir le courage de laisser notre véritable essence s’écouler librement et de réaliser que nous sommes vraiment des âmes vibrantes, résistantes et magnifiques. Chaque fois que nous nous désencombrons, nous avons l’occasion de redécouvrir le potentiel, l’inspiration et la créativité qui nous habitent. Une fois de plus, il est temps d’entretenir nos dons, de les libérer et de respirer de tout cœur la vie…

Pour l’instant, je vous souhaite beaucoup de bonheur.

Avec amour,

Sarah-Jane

Source: https://www.sarahjanegrace.com/

Traduit et partagé par la Presse Galactique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *