L’accouchement (difficile) d’un nouveau monde !

L'accouchement (difficile) d'un nouveau monde – Presse Galactique

https://pressegalactique.com/2021/08/27/laccouchement-difficile-dun-nouveau-monde/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

par S.D. Jennings

L’une des métaphores qui collent le mieux à la période que nous vivons est celle de la naissance d’un Nouveau Monde. 

Le Dr Grof, que j’évoquais dans un post précédent, a divisé l’accouchement en quatre phases successives (et démontre comment leur importance relative, les unes par rapport aux autres, influençait le développement psychologique ultérieur de l’enfant). Il les nomme « matrices périnatales fondamentales » (MPF), chacune ayant des résonances symboliques très profondes, dont il a également mis en évidence les liens avec Saturne et les trois planètes transsaturniennes, en astrologie archétypale.

Très succinctement, ces 4 phases sont les suivantes : 

MPF 1 : Avant le déclenchement de l’accouchement, le bébé est dans un état de fusion océanique avec sa maman. Tout « baigne », pourrait-on dire, d’autant que cette phase correspond symboliquement à Neptune, dieu de la mer. 

MPF 2 : Quand l’accouchement se déclenche, avec les premières contractions, le col n’est pas encore ouvert. Le bébé se sent complètement coincé, prisonnier (confiné ?!). L’impression qu’il n’y a aucune issue, que cette situation de blocage et de souffrance va s’éterniser, que c’est sans espoir. No exit. Cette phase très éprouvante correspond à Saturne.

MPF 3 : Quand le col est pleinement ouvert, le bébé s’engage dans le canal pehlvi génital. C’est la phase la plus critique, le bébé lutte à la vie à la mort pour sa survie. Cette fois, c’est la confrontation à Pluton, dieu des enfers, avec sa symbolique liée à la sexualité, la mort, la pulsion de vie. 

MPF 4 : Enfin, c’est la libération, la naissance proprement dite, l’accession à la lumière ! Cette phase libératoire est en lien avec Uranus et son énergie prométhéenne. 

S’agissant de la naissance de ce Nouveau Monde, qui se prépare discrètement depuis des décennies, nous en sommes visiblement à la deuxième phase : les confinements, les freins, les blocages, une situation qui s’éternise. L’Ancien Monde résiste, fait barrage, s’efforce de tout bloquer, fermer, contrôler. Incidemment, le début de ce difficile « accouchement » a coïncidé avec un alignement planétaire parfaitement conforme aux phases archétypales décrites par Grof. 

La phase suivante, la 3e, sera certainement la plus critique aussi : la pulsion de vie va chercher par tous les moyens à s’affirmer, à passer outre à tous les blocages. 

Compte tenu de l’ampleur des résistances et des tentatives de contrôle, on peut s’attendre à ce qu’il ne s’agisse pas d’un accouchement sans douleur… Ça va certainement secouer. Autant le savoir et s’y préparer intérieurement. 

Nous vivons à maints égards une période exceptionnelle, unique, historique. Qui sait, c’est peut-être pour cela que nous sommes si nombreux sur cette planète, en ce moment, comme s’il importait que chacun, chacune soit le témoin de cette transition. 

Même si les temps à venir risquent d’être « difficiles », gardons à l’esprit cette image de la naissance d’un Nouveau Monde : elle peut nous aider à « passer à travers » ces turbulences à venir.

Source: https://sdjennings.ambassadeurhumaniterre.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *