La vraie richesse

La vraie richesse…

À la mort de Gandhi, le monde entier a été saisi d’une très grande leçon d’humilité. Quoi de plus impressionnant, en effet, que de voir sur une photo publiée dans presque tous les journaux du globe, les possessions d’un homme mieux connu sur la terre que n’importe quel chef d’état ou star de cinéma.
Lors de son décès, les biens matériels de Gandhi se limitaient à une paire de lunettes, une paire de sandales, quelques vêtements sobres, un rouet et un livre. Qu’importe, partout sur la planète on apprenait qu’un homme, sans doute le plus riche, venait de nous quitter.
Gandhi nous faisait comprendre ce que Henry David avait dit un jour: « L’homme n’est riche qu’en proportion de ce qu’il peut abandonner. » À ce compte, Gandhi était multimillionnaire.

Depuis 40 ans, ou peut-être davantage, nous sommes captivés par le besoin de posséder plus et toujours plus.
Constamment, nous luttons pour notre confort, notre sécurité matérielle, nous convoitons ce que le voisin possède et rêvons au luxe que nous renvoient les images de la télévision.

Dans cette course effrénée de possession, nous oublions l’essentiel. Trop pressés, trop fatigués, nous ne voyons plus où se trouve la vraie richesse. Elle est à l’intérieur de nous-mêmes, de notre famille, elle passe par l’émerveillement de nos enfants, la satisfaction d’avoir réalisé quelque chose d’important, le plaisir de revoir des amis.

Passez une bonne journée, gardez le sourire! Rien ni personne ne peut m’empêcher d’être heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *