Mars transite le signe du Bélier du 28 juin 2020 au 6 janvier 2021 – Risques de comportements excessifs…

https://pressegalactique.com/2020/07/02/mars-transite-le-signe-du-belier-du-28-juin-2020-au-6-janvier-2021-risques-de-comportements-excessifs/

par Péris Angélique

C’est vers 3h27 le 28 juin que Mars a fait son entrée dans le signe du Bélier, son signe de prédilection. Mars est donc chez lui en domicile, ce qui lui permet d’exercer ici toute sa puissance et son pouvoir. Il y restera jusqu’au 6 janvier 2021, mais avant ça, il rétrogradera du 9 septembre au 14 novembre après quoi, il reprendra sa course Direct.

Mars en Bélier et comme je l’ai suggéré dans mon article sur la Pleine Lune et sur l’éclipse Lunaire Pénombrale, devrait libérer une force colossale qui peut nous aider grandement – si on arrive à se brancher sur ces énergies et que l’on ne se laisse pas emporter par le flot de tumulte, d’impulsivité, d’agressivité qu’une telle position pourrait dévoiler – dans l’élaboration de nos diverses actions et de nos projets.

Il ne faut pas oublier que Mars représente le Dieu de la guerre et qu’en tant que tel, il symbolise le réveil de la force et de la vigueur, tant dans la nature que dans le coeur des guerriers. Il y est donc question ici de la force physique, du combat, de la virilité, du courage, de l’indépendance, le côté pionner et novateur des idées et des inventions… bref, c’est une énergie pure qui brûle et qui en plus possède une grande capacité de régénération.

De ce fait, avec Mars en Bélier, on peut se sentir pousser des ailes à mener de front nos initiatives, nos intentions et nos projets, de se battre pour nos convictions, de s’imposer, de prendre sa place, de lutter, de se confronter à ce qui bloque ou bien alors, d’ouvrir de nouvelles voies… et certains peuvent le faire avec fougue et autorité.

C’est une énergie de leader et ceux qui ont un Mars fort dans leur thème, c’est-à-dire en signe de Feu, ou en signe masculin, devraient se reconnaître peut être dans leur façon d’être, de commander ou en étant eux-mêmes les leaders de leur environnement, à commencer par leur foyer, leur famille ou leur milieu professionnel…

Il se peut que certains se sentent plus directs, plus francs, plus spontanés, plus dynamiques, plus audacieux, peut-être même plus passionnés, c’est à n’en pas douté, une porte ouverte aussi aux coups de foudre, aux conquêtes, on s’enflamme vite, car la braise a laissé la place au feu intérieur prêt à tout consumer sur son passage. On veut des relations vivantes, fantaisistes, qui se renouvellent à chaque fois, on ne veut plus de monotonie, on veut remettre au placard les vieilles habitudes, les vieilles traditions, on veut être vivant et le vivre à chaque instant. Avec cette position, l’amour peut être aussi vécu dans le conflit ou la rivalité…

Avec Mars en Bélier, on peut sentir ou ressentir une forme d’énergie active, vive et impulsive passer dans notre corps, ce qui peut favoriser un certain stress ou nervosité si on n’arrive pas à bien canaliser ce qui nous traverse. C’est pourquoi, c’est peut être aussi le moment pour certains d’entre nous de nous mettre à des disciplines énergétiques qui vont nous apprendre à mieux canaliser ce surplus énergétique, comme le Yoga, le Tai Chi ou le Chi Gong…

Voyez comme l’énergie est déjà à l’oeuvre avec ce Mars en Bélier et ce n’est que le début, sacré clin d’oeil en tout cas, à ces énergies tumultueuses, et sacrée rentrée en matière avec un rassemblement festif, lancé sur les réseaux sociaux sous le nom de code « projet X », hier soir, samedi 27 juin 2020.

Une soirée qui a réuni des centaines de jeunes et qui peu avant minuit, a dégénéré créant des incidents entre jeunes et forces de l’ordre sur l’esplanade des Invalides.

Au sortir du confinement, la plupart de ces jeunes qui pour l’instant n’ont plus de lieu « d’évacuation énergétique » comme les discothèques, veulent se sentir vivant, veulent vivre, respirer (avec les masques cela reste compliqué), profiter de la vie, crier, s’amuser, sentir leur corps, exprimer leurs idées, leurs opinions, mais ces jeunes sont fougasses, libres, inconscients, impulsifs, pleins de vie…, voilà une excellente entrée en matière pour ce Mars en Bélier qui nous en promet peut-être, des vertes et des pas mûres, jusqu’en janvier 2021.

Et que dire de la fête à Lannemezan dans les Hautes-Pyrénées (65) qui a été stoppée directe dès le 1er jour des festivités, le vendredi 26 juin 2020 à cause là aussi, d’un groupe de jeunes extérieurs au département qui ont semé le trouble dans le centre-ville ?

On ressent bien dans l’air que, Mars est en Bélier, avec ce désir de lutter, d’avancer, de s’engager, d’affronter, de s’affirmer avec volonté, ce désir de liberté tout en extériorisant ses énergies en tant qu’être vivant… pas étonnant que sans maîtrise, on se laisse submerger et envahir par ces énergies.

Ce qui peut amener alors, des comportements excessifs, avec un besoin de trop d’indépendance, de refus des contraintes afin de se différencier d’autrui… cela pousse à l’agressivité, aux tensions, aux agitations, aux conflits, mais aussi à la violence, aux révoltes et aux manifestations, ce qu’on risque de voir assez souvent avec Mars en Bélier…

Pour avancer et évoluer pendant ces 6 mois 1/2 à 7 mois que Mars sera en Bélier, il faudrait que chacun trouve en soi le moyen de canaliser ces énergies en vue d’un but constructif, quel que soit ce but ou ces buts, tout en adaptant ces énergies à ce que la réalité permet, sans débordement, mais en tenant compte de soi, de ses besoins, mais aussi des autres et de leur propre besoin…

Je vous souhaite à tous et à toutes, une très bonne entrée de Mars en Bélier, soyez constructifs, indépendants, libres, autonomes, créatifs, heureux, joyeux, dynamiques, VIVANTS, novateurs et pleins d’amour pour vous et pour votre prochain…

Merci de votre confiance et à bientôt

COMMENT SE DÉROULERA L’ASCENSION TERRESTRE ET HUMAINE ?

https://pressegalactique.com/2020/07/02/comment-se-deroulera-lascension-terrestre-et-humaine/

Note: Ce résumé provient d’une transmission par Erin Kann, lors d’une vidéo animée par Eugénie Jamet. Un lien vers cette vidéo de 1h36 apparaît à la fin de ce résumé.

L’ascension va se faire en plusieurs vagues, les premières vagues vont aider les secondes. Il s’agit de ceux qui sont prêts et qui se préparent en conscience depuis bien longtemps et qui sont là pour faciliter l’ascension.

La première vague d’ascension représente environ 20% de la population de la terre. Ce sont ceux qui se préparent depuis longtemps et qui sont prêts à ascensionner tout de suite. Je ne dis pas qu’ils vont partir volontairement parce que ça suggérait qu’il y ait un déplacement, ce qui n’est pas le cas, il s’agit d’un passage dans une autre fréquence qui ne sera pas visible à ceux qui seront encore en 3D. Et ce passage est imminent, il se fera avant la fin de 2020.

Les symptômes dont témoignent de nombreuses personnes et notamment ceux de la première vague, et cela dure depuis des années, sont en train rapidement de se transformer et il ya beaucoup plus de légèreté là aujourd’hui et cette légèreté arrive alors que les douleurs et les symptômes lourds et douloureux se manifestent dans le collectif. C’est comme si un muscle avait été contracté pendant des années et d’un seul coup il y a un relâchement, et là la légèreté arrive enfin, car cette légèreté, cette fluidité a été vraiment demandée et ils en ont bien conscience. Je les vois appuyer sur ce point là et ils ont bien conscience que ça nous a paru extrêmement long, extrêmement inconfortable et ils nous rappellent que nous étions volontaires pour vivre cela. Ils soulignent notre courage et j’en ai les larmes aux yeux, c’est très émouvant. Ce ne sont pas des larmes de tristesse, mais des larmes d’émotion, ce fut un travail d’équipe très bien mené et nous n’avions pas la partie la plus facile. Nous avons choisi de faire ce travail justement pour être dans cette première cordée, cette première vague et vivre ces instants-là. En fait on est né pour ça, car il s’agissait d’ouvrir le passage comme on ouvre une voie quand on fait de l’alpinisme où le premier de cordé ouvre un passage, une voie là où personne n’est jamais encore passé. Il y a vraiment l’idée que c’est une première et que ce que nous faisons ensemble est tout à fait inédit et cela restera gravé dans les annales de la terre et dans celles de l’Univers.

Alors la question qui se pose ici est quelles vont être les capacités ou les choses qui vont changer pour ces 20% de la première vague, quelles vont être les conséquences de leur ascension ?

Par exemple nos besoins physiques vont se modifier, oui nous aurons encore tous un corps de matière, mais d’une matière qui sera saturée de lumière. Parallèlement à ça il y aura dans le fonctionnement de l’être un désintérêt total pour la possession et il semblerait que ce soit le signe le plus caractéristique; le désintérêt et le nom besoin de posséder, ce qui fait que la sensation de légèreté et de fluidité est accrue, le partage devenant alors la référence.

La seconde chose est que nous vivrons dans l’éternel présent. L’être qui vit dans le présent n’est pas encombré par les miasmes du passé ou du futur. Cette présence absolue dans le présent est une sorte de régénération naturelle de la matière. Le fait de ne plus porter les blessures du passé et de vivre de façon absolue et totale dans l’instant présent, tous nos organes seront régénérés, d’une certaine manière il y aura une forme de rajeunissement de la matière. Aujourd’hui on utilise les termes sublimer la matière, un rajeunissement cellulaire, le fait de ne plus porter les blessures du passé et de vivre dans l’instant présent permet l’autoguérison, c.à.d. la maladie n’existe plus elle est sublimée, transcendée.

Dans ces nouveaux corps, allons-nous encore avoir besoin de nous alimenter ?

Beaucoup moins, je vois une alimentation frugale, ça peut être un repas par jour ou du picorage c’est à dire on mange quand on en a envie, des aliments naturels ayant un fort potentiel énergétique. Mais, en fait, ce nouveau corps est tellement saturé d’énergie lumineuse qu’il n’a plus ou moins besoin de l’énergie qu’on peut trouver dans les aliments tels qu’on les connaît aujourd’hui parce que la lumière devient sa nourriture principale.

Pour visionner l’intégralité de cette transmission, cliquez sur: https://youtu.be/7xixjSHKRoE