ouverture-du-coeur (2)

Un professeur donne une très belle leçon à ses élèves sur l’inégalité, avec une simple poubelle et quelques bouts de papier…

d

http://www.demotivateur.fr/article-buzz/un-professeur-donne-une-tr-s-belle-le-on-ses-l-ves-sur-le-privil-ge-avec-une-simple-poubelle-et-quelques-bouts-de-papier–1306

ouverture-du-coeur (2)

La sensation de fatigue ! Avoir de l’amour c’est le secret…….

apprécier l’amour

« La sensation de fatigue est certainement une réalité objective, mais elle dépend aussi beaucoup de l’état intérieur. À quelqu’un qui me demandait un jour comment devenir infatigable, j’ai répondu : « Je veux bien vous révéler le secret, mais saurez-vous l’utiliser ? Ce secret, c’est d’avoir de l’amour pour tout ce que vous faites, car c’est l’amour qui éveille et entretient les puissances en l’homme. » Travaillez pendant des heures avec amour et vous ne sentirez pas la fatigue ; mais travaillez à peine quelques minutes dans le mécontentement, la révolte, quelque chose va se bloquer en vous et vous vous sentirez rapidement épuisé.
Chaque fois que vous devez entreprendre une activité, vous acquitter d’un devoir, efforcez-vous de le faire avec amour, ou alors ne le faites pas ! Ce que vous faites sans amour vous use, et ne vous étonnez donc pas de n’avoir ensuite plus aucun ressort. Travailler sans amour, c’est comme si vous introduisiez du poison en vous. Vous direz qu’il y a des tâches qui vous rebutent, vous ennuient (rien que d’y penser vous êtes déjà fatigué !), mais il vous est impossible d’y échapper. À ce moment-là essayez de trouver au moins une raison de vous en acquitter avec amour, et ces travaux vous paraîtront plus supportables. Vous le constaterez : vous serez moins fatigué, l’amour triomphera de votre fatigue. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

ouverture-du-coeur (2)

Le karma sexuel !

karmic-transference

Sujet très intéressant dont peu ne parlent !


Ce sujet dont personne ne veut parler et qui pourtant peut déranger l’évolution des êtres, surtout ceux qui sont volages.

Avoir des partenaires est néfaste pour votre karma .Le corps humain porte en lui lors de la sexualité une énergie lourde lorsqu’elle n’est pas transmutée (lorsque l’énergie sexuelle est transmutée , elle devient légère et bénéfique pour le corps et ses organes). Une énergie sexuelle lourde s’échappe et s’installe dans le corps qui la reçoit et y reste sans demander l’autorisation à celui ci Celle ci provient des partenaires présents et des partenaires (s’il y en a eu)d’avant. Je veux dire par là que passer d’une personne à l’autre d’un jour à l’autre peut démolir l’évolution de celle -ci )Il est demandé d’attendre l’acte et d’en être sur afin de ne pas lui refiler les vibrations sexuelles d’une autre personne .C’est le respect de l’acte et de l’humain. Pour ceux qui sont fidèles le problème ne se pose pas car les vibrations de l’énergie sexuelle deviennent compatibles avec le temps , mais « tromper » son partenaire ou sa partenaire et avoir à nouveau une relation avec lui ou elle ,déstabilisera l’énergie présente de la personne, car il n’y a pas que la vibration de l’autre qui est passée mais également les énergies des partenaires que cette personne peut avoir eu entre temps et que personne ne connaît . Pour résumer et donner un exemple : aujourd’hui je fais l’amour avec Pierre peut importe , mon corps va emmagasiner ses énergies sexuelles ,lui prendra les miennes . Si demain j’ai des relations avec X ou Y,je vais lui refiler les énergies sexuelles de Z plus les énergies de celui qui aura fait l’amour avec moi avant Z et lui me refilera les énergies sexuelles de ses autres partenaires avant moi etc…Ce sont des énergie qui ne nous appartiennent pas et qui pourtant restent dans nos cellules. Donc certaines personnes peuvent avoir au bout d’un certain temps des réactions ou des pensées qui ne viennent pas d’eux. A cet instant, ils vont dire « je ne sais pas pourquoi j’ai fais cela ou je ne sais pas ce qui se passe en moi etc..)c’est très très grave. La solution est d’attendre une période qui peut allé jusqu’à 4 ans selon les karma pour permettre aux énergies étrangères de s’échapper. Cela veut dire en clairs mots ABSTINENCE pour le respect du corps du nouveau compagnon ou compagne. Qui a envie d’entendre ce que je viens d’écrire!!!!! presque personne car la majorité des gens sont égoïstes dans ce secteur et préfèrent « infecter  » un corps que de ne pas avoir sa jouissance personnelle. Je n’ai pas peur d’écrire ces mots quitte à choquer mais il serait temps à notre époque de regarder la réalité en face surtout pour ceux qui prennent conscience de l’évolution humaine.Quelles que soient les situations qui se présentent à nous, nous les vivons par les filtres de NOS conditionnements, de NOS émotions, de NOS attentes, de NOS craintes, de NOS réflexes… LA SAVEUR de ce que nous vivons est donc radicalement conditionnée par notre tempérament. Donc, la saveur des évènements n’est pas le fruit du hasard. TOUTES les saveurs que j’endure sont le fruit de mon tempérament. Et je n’ai pas le choix : je ne peux vivre les situations qu’à travers MON tempérament. Je peux éventuellement « composer », me tempérer… mais uniquement dans une certaine mesure qui est fonction de mon tempérament.
Ainsi, face à une situation je ne peux qu’endurer mon tempérament, mon karma. Tout ce que j’endure est mon tempérament. Notons que j’emploie le verbe « endurer », mais cela vaut aussi pour des verbes plus agréables. Il nous arrive donc ce qui doit nous arriver… En d’autres mots : si je suis doté d’une douceur sans borne, une personne agressive déclenchera en moi une grande douceur à son égard; si je suis plein de colère l’ambiance risque d’être tendue… et j’endurerai la colère ! Dans la même situation, ces deux extrêmes me feraient vivre deux situations différentes.
« On ne peut pas éviter notre karma. » Dans cette phrase le terme karma est trop souvent pris pour « fatalité », « destinée »… comme si tout ce qui nous arrive était écrit à l’avance. C’est une erreur de raisonner ainsi. Mais nous devons apporter quelques précisions de plus pour être au clair à ce sujet :
Où karma et accident se rejoignent ?
Le dharma, l’enseignement du Bouddha, insiste sur la loi de cause à effet (la loi du karma). Mais cela n’est pas contradictoire avec la notion d’accident. Si une personne se fait heurter par un poids lourd et décède, cela ne signifie pas que ce décès était « écrit » d’avance. La loi de cause à effet indique simplement que divers facteurs ont conduit cette personne à cet endroit à l’instant T et d’autres facteurs ont conduit le poids lourd à ce même endroit au même instant. La loi de cause à effet n’indique rien d’autre que cela. Les conditions étaient réunies pour que l’accident ait lieu. Tant de facteurs dépendent du camion et de son chauffeur, qu’il est facile de comprendre que le décès de cette personne n’était pas écrit. Compte tenu de la réunion des conditions l’accident s’est produit. L’accident est la résultats d’une accumulation de facteurs qui ont concouru à produire l’accident. Dans la loi du karma il n’y a pas donc pas d’accident mais que des effets produits pas des causes. Cette personne est donc décédée parce qu’elle se trouvait là à ce moment là, et non pas parce que « c’était écrit. »
En revanche, supposons que cette personne ne décède pas : sa façon de vivre sa convalescence lui sera toute personnelle et fonction de son tempérament. Pour certaines personnes un accident grave et les souffrances physiques sont une épreuve insurmontable, pour d’autre l’épisode est moins douloureux et pour d’autres encore les séquelles très lourdes sont même une source de bénédictions ! Tout dépend de leur tempérament par contre vous pouvez évité de prendre le karma ou une partie d’un karma en choisissant de ne pas vous mélanger avec cette personne , choisissez parfaitement votre partenaire sexuel ,c’est fondamentale !! car Chaque personne ne peut se soustraire de ses propres conditionnements, de son tempérament. Nous sommes donc « condamnés » à endurer notre tempérament ! Tout ce qui nous arrive (sous-entendu la saveur de ce qui nous arrive) n’est pas le fruit du hasard.Ces propos peuvent sembler sans espoir. Et pourtant c’est ainsi ! Si nous n’entreprenons pas de travail spirituel, nous serons menés par le bout du nez par notre tempérament.
Oui, il y a un moyen ! Bien que relativement bien enraciné, notre tempérament est néanmoins malléable, impermanent et capable d’évolution.
Pourquoi ? Parce que le tempérament est virtuel !Tout ce qui nous enchaîne à notre tempérament est affaire de répétitions,habitudes,réflexes,conditionnement et choix… Mais fondamentalement notre esprit est au-delà de cela……. Mahayana