9 raisons pour lesquelles vous devriez faire et recevoir des câlins quotidiennement !

calin (2)

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html

Des calins quotidien

Enlacer aide le système immunitaire, soigne la dépression, réduit le stress et favorise le sommeil. C’est revigorant, rajeunissant et ça n’a aucun effet secondaire désagréable. C’est tout naturel, organique, naturellement doux, sans pesticides, sans conservateurs, sans ingrédients artificiels et c’est sain à 100 pour cent. Il n’y a pas de piles qui s’usent, pas d’examens périodiques, une faible consommation d’énergie, un rendement énergétique élevé, ne fait pas grossir, pas de paiements mensuels, ce n’est pas imposable et c’est non polluant! Enlacer est pratiquement parfait, à la seule exception que cela ne peut pas réinventer la roue. Voici 9 raisons pour lesquelles vous avez besoins de câlins tous les jours.

« Nous avons besoin de 4 câlins par jour pour survivre. Nous avons besoin de 8 câlins par jour pour l’entretien. Nous avons besoin de 12 câlins par jour pour croître. » ~ Virginia Satir

Certes ces chiffres exacts restent à prouver scientifiquement, mais il existe de nombreuses preuves scientifiques relatives à l’importance des câlins et du contact physique.

  1. Les câlins stimulent l’ocytocine

L’ocytocine est un neurotransmetteur qui agit sur le système limbique, centre émotionnel du cerveau, qui favorise le sentiment de satisfaction, réduit l’anxiété et le stress et rend même les mammifères monogames. C’est cette hormone qui est libérée en grande quantité pendant l’accouchement, ce qui facilite la naissance.

Une nouvelle étude de l’Université de Californie suggère que cette hormone a un effet similaire civilisateur sur les hommes, ce qui les rend plus affectueux et meilleurs pour nouer des relations des liens sociaux. Et elle a fortement augmenté la libido et les performances sexuelles chez participants au test. Lorsque nous faisons un câlin à quelqu’un, l’ocytocine est libérée dans notre corps par l’hypophyse en abaissant notre rythme cardiaque et notre taux de cortisol. Le cortisol est l’hormone responsable du stress, de l’hypertension artérielle et des maladies cardiaques.

  1. Les câlins cultivent la patience

Les connexions sont favorisées lorsque les gens prennent le temps de s’apprécier et de se reconnaître les uns les autres. Le câlin est le moyen le plus simple pour montrer que vous appréciez quelqu’un et que vous êtes reconnaissant. Le monde est un endroit très occupé, agité, et nous nous précipitons constamment sur la prochaine tâche. En ralentissant et en prenant un moment pour offrir des câlins sincères tout au long de la journée, il y a un réel bénéfice pour nous, pour les autres, et nous cultivons notre patience.

  1. Les câlins préviennent les maladies

L’affection réduit également le stress qui empêche de nombreuses maladies. Le Touch Research Institute à l’Université de Miami School of Medicine affirme qu’il a effectué plus de 100 études dessus et a découvert des preuves d’effets significatifs, y compris une croissance plus rapide chez les bébés prématurés, une réduction de la douleur, une diminution des symptômes des maladies auto-immunes, une baisse du taux de glucose chez les enfants diabétiques, et un système immunitaire renforcé chez les personnes atteintes d’un cancer.

  1. Les câlins stimulent le thymus

Les câlins renforcent le système immunitaire. La légère pression sur le sternum et la charge émotionnelle que cela crée, active le chakra du plexus solaire. Le thymus est ainsi stimulé, ce qui régule et équilibre la production de globules blancs dans l’organisme, qui vous permettent de rester en bonne santé et loin des maladies.

  1. Les câlins permettent de communiquer sans parler

Près de 70 pour cent de la communication est non verbale. L’interprétation du langage du corps peut être basée sur un seul geste et faire un câlin est un excellent moyen pour vous de vous exprimer de façon non verbale envers un être humain ou un animal.

 

  1. Les câlins renforcent l’estime de soi

Les câlins renforcent l’estime de soi, surtout chez les enfants. Le sens du toucher est très important chez les nourrissons. Un bébé reconnaît ses parents d’abord par le toucher. Dès que nous naissons le contact avec notre famille nous montre que nous sommes aimés et spéciaux. Les associations de l’estime de soi et des sensations tactiles de nos premières années sont encore ancrées dans notre système nerveux à l’âge adulte. En grandissant, les câlins que nous avons reçus de nos parents restent imprimés au niveau cellulaire, et les câlins nous le rappellent à un niveau somatique. Par conséquent, les câlins nous relient à notre capacité à avoir de l’amour-propre.

  1. Les câlins stimulent la dopamine

Tout ce que tout le monde fait implique la protection et le déclenchement. Les faibles niveaux de dopamine jouent un rôle dans les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson ainsi que dans les troubles de l’humeur tels que la dépression. La dopamine est responsable du sentiment de bien-être et elle est également responsable de la motivation ! Les câlins stimulent le cerveau pour la production de dopamine, l’hormone du plaisir. Les capteurs de dopamine sont les zones stimulées par de nombreuses drogues stimulantes comme la cocaïne et la méthamphétamine.

  1. Les câlins stimulent la sérotonine

Tendre la main et faire des câlins libère des endorphines et de la sérotonine dans les vaisseaux sanguins. Les endorphines libérées et la sérotonine donnent du plaisir et font passer la douleur et la tristesse et diminuent les chances d’avoir des problèmes cardiaques, aident à lutter contre l’excès de poids et prolongent la vie. Même faire des câlins aux animaux a un effet apaisant qui réduit le niveau de stress. Faire un câlin pendant une période prolongée augmente les niveaux de sérotonine, améliore l’humeur et crée le bonheur.

  1. Les câlins permettent un équilibre parasympathique

Les câlins équilibrent le système nerveux. La peau contient un réseau de petits centres de pression en forme d’œuf appelés corpuscules de Pacini qui peuvent détecter le toucher et qui sont en contact avec le cerveau par le nerf vague. La réponse galvanique de la peau de quelqu’un qui reçoit et donne un câlin montre un changement de conductance de la peau. L’effet de l’humidité et d’électricité dans la peau indique un état plus équilibré dans le système nerveux, parasympathique.

Je vous laisse avec la merveilleuse histoire de la vie réelle de Juan Mann, dont la seule mission était de faire un câlin à un étranger et de voir un sourire sur son visage. En cette époque de déconnexion sociale, la plupart d’entre nous manquent de chaleur humaine, les effets de la campagne Câlins Gratuits sont maintenant répandus dans le monde entier.

– See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html#sthash.aWeG8Yev.dpuf

Des calins quotidien

Enlacer aide le système immunitaire, soigne la dépression, réduit le stress et favorise le sommeil. C’est revigorant, rajeunissant et ça n’a aucun effet secondaire désagréable. C’est tout naturel, organique, naturellement doux, sans pesticides, sans conservateurs, sans ingrédients artificiels et c’est sain à 100 pour cent. Il n’y a pas de piles qui s’usent, pas d’examens périodiques, une faible consommation d’énergie, un rendement énergétique élevé, ne fait pas grossir, pas de paiements mensuels, ce n’est pas imposable et c’est non polluant! Enlacer est pratiquement parfait, à la seule exception que cela ne peut pas réinventer la roue. Voici 9 raisons pour lesquelles vous avez besoins de câlins tous les jours.

« Nous avons besoin de 4 câlins par jour pour survivre. Nous avons besoin de 8 câlins par jour pour l’entretien. Nous avons besoin de 12 câlins par jour pour croître. » ~ Virginia Satir

Certes ces chiffres exacts restent à prouver scientifiquement, mais il existe de nombreuses preuves scientifiques relatives à l’importance des câlins et du contact physique.

  1. Les câlins stimulent l’ocytocine

L’ocytocine est un neurotransmetteur qui agit sur le système limbique, centre émotionnel du cerveau, qui favorise le sentiment de satisfaction, réduit l’anxiété et le stress et rend même les mammifères monogames. C’est cette hormone qui est libérée en grande quantité pendant l’accouchement, ce qui facilite la naissance.

Une nouvelle étude de l’Université de Californie suggère que cette hormone a un effet similaire civilisateur sur les hommes, ce qui les rend plus affectueux et meilleurs pour nouer des relations des liens sociaux. Et elle a fortement augmenté la libido et les performances sexuelles chez participants au test. Lorsque nous faisons un câlin à quelqu’un, l’ocytocine est libérée dans notre corps par l’hypophyse en abaissant notre rythme cardiaque et notre taux de cortisol. Le cortisol est l’hormone responsable du stress, de l’hypertension artérielle et des maladies cardiaques.

  1. Les câlins cultivent la patience

Les connexions sont favorisées lorsque les gens prennent le temps de s’apprécier et de se reconnaître les uns les autres. Le câlin est le moyen le plus simple pour montrer que vous appréciez quelqu’un et que vous êtes reconnaissant. Le monde est un endroit très occupé, agité, et nous nous précipitons constamment sur la prochaine tâche. En ralentissant et en prenant un moment pour offrir des câlins sincères tout au long de la journée, il y a un réel bénéfice pour nous, pour les autres, et nous cultivons notre patience.

  1. Les câlins préviennent les maladies

L’affection réduit également le stress qui empêche de nombreuses maladies. Le Touch Research Institute à l’Université de Miami School of Medicine affirme qu’il a effectué plus de 100 études dessus et a découvert des preuves d’effets significatifs, y compris une croissance plus rapide chez les bébés prématurés, une réduction de la douleur, une diminution des symptômes des maladies auto-immunes, une baisse du taux de glucose chez les enfants diabétiques, et un système immunitaire renforcé chez les personnes atteintes d’un cancer.

  1. Les câlins stimulent le thymus

Les câlins renforcent le système immunitaire. La légère pression sur le sternum et la charge émotionnelle que cela crée, active le chakra du plexus solaire. Le thymus est ainsi stimulé, ce qui régule et équilibre la production de globules blancs dans l’organisme, qui vous permettent de rester en bonne santé et loin des maladies.

  1. Les câlins permettent de communiquer sans parler

Près de 70 pour cent de la communication est non verbale. L’interprétation du langage du corps peut être basée sur un seul geste et faire un câlin est un excellent moyen pour vous de vous exprimer de façon non verbale envers un être humain ou un animal.

 

  1. Les câlins renforcent l’estime de soi

Les câlins renforcent l’estime de soi, surtout chez les enfants. Le sens du toucher est très important chez les nourrissons. Un bébé reconnaît ses parents d’abord par le toucher. Dès que nous naissons le contact avec notre famille nous montre que nous sommes aimés et spéciaux. Les associations de l’estime de soi et des sensations tactiles de nos premières années sont encore ancrées dans notre système nerveux à l’âge adulte. En grandissant, les câlins que nous avons reçus de nos parents restent imprimés au niveau cellulaire, et les câlins nous le rappellent à un niveau somatique. Par conséquent, les câlins nous relient à notre capacité à avoir de l’amour-propre.

  1. Les câlins stimulent la dopamine

Tout ce que tout le monde fait implique la protection et le déclenchement. Les faibles niveaux de dopamine jouent un rôle dans les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson ainsi que dans les troubles de l’humeur tels que la dépression. La dopamine est responsable du sentiment de bien-être et elle est également responsable de la motivation ! Les câlins stimulent le cerveau pour la production de dopamine, l’hormone du plaisir. Les capteurs de dopamine sont les zones stimulées par de nombreuses drogues stimulantes comme la cocaïne et la méthamphétamine.

  1. Les câlins stimulent la sérotonine

Tendre la main et faire des câlins libère des endorphines et de la sérotonine dans les vaisseaux sanguins. Les endorphines libérées et la sérotonine donnent du plaisir et font passer la douleur et la tristesse et diminuent les chances d’avoir des problèmes cardiaques, aident à lutter contre l’excès de poids et prolongent la vie. Même faire des câlins aux animaux a un effet apaisant qui réduit le niveau de stress. Faire un câlin pendant une période prolongée augmente les niveaux de sérotonine, améliore l’humeur et crée le bonheur.

  1. Les câlins permettent un équilibre parasympathique

Les câlins équilibrent le système nerveux. La peau contient un réseau de petits centres de pression en forme d’œuf appelés corpuscules de Pacini qui peuvent détecter le toucher et qui sont en contact avec le cerveau par le nerf vague. La réponse galvanique de la peau de quelqu’un qui reçoit et donne un câlin montre un changement de conductance de la peau. L’effet de l’humidité et d’électricité dans la peau indique un état plus équilibré dans le système nerveux, parasympathique.

Je vous laisse avec la merveilleuse histoire de la vie réelle de Juan Mann, dont la seule mission était de faire un câlin à un étranger et de voir un sourire sur son visage. En cette époque de déconnexion sociale, la plupart d’entre nous manquent de chaleur humaine, les effets de la campagne Câlins Gratuits sont maintenant répandus dans le monde entier.

– See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/recevoir-des-calins-quotidiennement.html#sthash.aWeG8Yev.dpuf

Comment régénérer rapidement des cartilages endommagés ?

knee-cartilage__n8crrg

Les déchirures du cartilage sont l’une des lésions les plus fréquentes. Elles sont souvent très douloureuses, mais on pense actuellement que l’alimentation contribue à ce que les cartilages endommagés se régénèrent plus rapidement.

Le cartilage est une charpente très souple qui sert de support à certaines structures très légères, comme le pavillon auriculaire, le nez et les articulations. Certaines zones sont particulièrement sensibles et exposées, comme les articulations des genoux, qui sont toujours les plus touchées chez ceux qui ont une activité continue et intense (comme les sportifs) ou bien chez les personnes âgées, en raison d’une détérioration dûe au vieillissement.

Comment les cartilages endommagés se régénèrent-t-ils ?

Le cartilage se régénère en fonction des aliments consommés. Les cartilages des chevilles, des genoux, des poignets, des coudes et des épaules sont souvent affectés par l’arthrite, une maladie qui est bien connue de nos jours et qui touche la grande majorité des personnes qui ont atteint la quarantaine. Il est donc nécessaire d’avoir une alimentation adéquate qui permette aux tissus cartilagineux de se régénérer rapidement.

L’un des acides aminés les plus importants pour une régénération rapide du cartilage est la lysine, dont le rôle est d’absorber le calcium et de produire du collagène pour reconstruire le tissu endommagé, et aussi d’améliorer l’aspect de la peau et de consolider les tendons.

Ce qu’en disent les chercheurs…

Une étude menée par l’Université du Maryland (UMMC) a déterminé qu’une déficience en lysine peut retarder la croissance du tissu endommagé et peut aussi freiner la régénération des cellules de la peau, ce qui empêche la reconstruction totale de la zone qui a été endommagée lors d’un accident.

La quantité de lysine journalière qu’il faut consommer pour contribuer à une réparation plus rapide du cartilage est de 12 mg (milligrammes) de lysine par kilo de poids corporel. Les aliments qui contiennent une grande quantité de lysine sont les suivants :

  • Les légumineuses
  • La morue
  • La viande rouge
  • La bière
  • Les oeufs.
  • Le soja
  • Le fromage
  • Les fruits secs
  • La levure de bière
  • La gélatine

La vitamine C est indispensable pour augmenter les défenses de l’organisme, mais elle a aussi la fonction d’assurer la production de collagène, en permettant que le sang soit constamment oxygéné et qu’en circulant dans les artères, il fournisse aux blessures les éléments nécessaires à leur reconstruction.

Une grande carence en vitamine C peut immédiatement bloquer le processus de cicatrisation ; de fait, les êtres humains ont besoin de plus de 75 mg journaliers de cette vitamine afin d’assurer une réparation constante des parties endommagées du corps. Les aliments qui en contiennent le plus sont, entre autres, les suivants :

  • Le kiwi
  • L’orange
  • Les fraises
  • Le citron

Source

Les incroyables bienfaits du sel rose de l’Himalaya !

sel-himalaya

Avez-vous déjà entendu parler des incroyables cristaux de sel de l’Himalaya qui viennent directement des montagnes de l’Himalaya ? Il regorge de certains bienfaits assez étonnants et c’est un aliment de base incroyable à ajouter à votre garde-manger. C’est une excellente alternative au sel de table, voici pourquoi.

Histoire

La formation du sel de l’Himalaya, l’un des plus purs de notre planète, remonte à 250 millions d’années environ, à l’époque où l’océan recouvrait la plus grande partie de la terre. Lorsque la mer a disparu, de puissants mouvements tectoniques se sont produits, donnant naissance aux massifs de l’Himalaya qui, dans leur mouvement, ont fait remonter le sel. Celui-ci se trouve aujourd’hui à une profondeur variant de 400 à 700 mètres.

Minéraux et énergie

Il doit sa qualité exceptionnelle notamment au fait qu’il a été préservé, dans le sein de la terre, de tous les méfaits de la pollution et des rejets toxiques. Riche en oligo-éléments, (plus de 80), notamment en fer, calcium et potassium, ce sel permet une bonne régénération du sang. Grâce à la structure extrêmement cristalline de ce sel, ces éléments et minéraux peuvent être directement assimilés par les cellules de l’organisme.

Quand vous utilisez ce sel, vous consommez vraiment moins de sodium par dose que le sel de table ordinaire parce qu’il est moins raffiné et les grains sont plus gros. Par conséquent, le sel de l’Himalaya a moins de sel par dose car les paillettes ou les cristaux prennent moins de place que le sel de table qui est fortement traité. D’autre part, en raison de sa structure cellulaire, ce sel stocke l’énergie vibratoire. Les minéraux de ce sel existent sous forme colloïdale, ce qui signifie qu’ils sont suffisamment petits pour que les cellules les absorbent facilement.

Quels sont exactement ses bienfaits ?

Le sel cristallin va rétablir l’équilibre acido-basique (le PH sanguin) et agira de manière spectaculaire sur la gêne causée par des reflux gastriques chroniques. Puissant détoxiquant (une propriété vérifiée par analyse d’urine), il dissout ou démantèle toxines, déchets et substances nocives présents dans le corps. Il élimine notamment les métaux lourds (mercure, plomb) et dissout les dépôts calcaires. Sur le long terme, l’usage de l’eau salée au sel cristallin de l’Himalaya a une action bénéfique sur des affections comme l’arthrose, l’arthrite, les rhumatismes déformants ou les calculs rénaux et biliaires, car il aide l’organisme à briser les dépôts et à les éliminer. Ce faisant, il stimule et régule le transit intestinal, car la réaction de l’intestin ne se fait pas attendre et constitue un signe tout à fait normal de son action.

Il comprend d’autres avantages comme :

  • réduit les signes du vieillissement
  • prévient des crampes musculaires
  • augmente l’hydratation
  • renforce les os
  • abaisse la pression artérielle
  • améliore la circulation

Comparaison du sel de l’Himalaya aux autres sels

Sel de mer

Alors que c’était toujours mieux que le sel de de table, le sel de mer est de plus en plus traité et avouons-le, nos océans sont de plus en plus pollués, chaque année, il suffit de penser aux déversements massifs de pétrole qui ont lieu. Etant donné que le sel rose est gardé intact, cela signifie que c’est le sel le plus pur disponible aujourd’hui.

Sel de table

Le sel de table commercial est complètement débarrassé de la majorité de ses sels minéraux à l’exception du sodium et du chlorure. Il est ensuite blanchi, nettoyé avec des produits chimiques et ensuite chauffé à des températures extrêmement élevées. L’iode que l’on ajoute au sel de table est presque toujours synthétique ce qui empêche notre corps de l’absorber correctement. Il est traité avec des agents antiagglomérants, ce qui empêche le sel de se dissoudre dans l’eau et dans le réservoir de sel.

Ces agents empêchent alors l’absorption du sel dans notre corps, ce qui conduit à une accumulation et au dépôt dans les organes. Cela peut causer de graves problèmes de santé. Des études ont montré que pour chaque gramme de sel de table consommé que le corps ne peut pas traiter, votre corps va utiliser 20 fois la quantité d’eau cellulaire pour neutraliser la quantité de chlorure de sodium qui est présent dans ce sel traité chimiquement.

Ce n’est pas nécessairement le sel qui est mauvais pour la santé. C’est le sel de table raffiné qui est inférieur pour notre santé. Mis à part cela, beaucoup d’entre nous consomment beaucoup trop d’aliments trop transformés qui contiennent des quantités astronomiques de sel, et ce n’est pas le bon pour notre corps.

Il ne s’agit pas de limiter notre quantité de sel, il s’agit de consommer des aliments entiers plus naturels et faits maison. De cette façon, nous pouvons ajouter du sel pendant la cuisson ou en saupoudrer un peu sur nos repas sans avoir à se soucier de l’hypertension artérielle et ainsi de suite.

Le sel rose de l’Himalaya est disponible dans les grandes surfaces au rayon épicerie et vous en trouvez facilement en ligne.

Vous pouvez retrouver ce produit sur amazon : Sel Rose de l’Himalaya – Concassé – Recharge de Moulin – 1 kg – Comptoirs et Compagnies

Source

Epidémie de bonheur, encore plus dangereux que le H1N1 !…

Titre---pid-mie-de-bonheur

Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse.
l’OMB (Organisation Mondiale du Bien-Etre) prévoit que des milliards d’individus seront contaminés dans les dix ans à venir.

Voici les symptômes de cette terrible maladie :

1 – Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d’agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.

2 – Manque total d’intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s’intéresser à tout ce qui engendre des conflits.

3 – Perte complète de la capacité à se faire du souci (ceci représente l’un des symptômes les plus graves)

4 – Plaisir constant à apprécier les choses et les êtres tels qu’ils sont, ce qui entraîne la disparition de l’habitude de vouloir changer les autres.

5 – Désir intense de se transformer soi-même pour gérer positivement ses pensées, ses émotions, son corps physique, sa vie matérielle et son environnement afin de développer sans cesse ses potentiels de santé, de créativité et d’amour.

6 – Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit « merci » et donne un sentiment d’unité et d’harmonie avec tout ce qui vit.

7 – Ouverture sans cesse croissante à l’esprit d’enfance, à la simplicité, au rire et à la gaieté.

8 – Moments de plus en plus fréquents de communication consciente avec son Ame, Non-duelle… Ëtre, ce qui donne un sentiment très agréable de plénitude et de bonheur.

9 – Plaisir de se comporter en guérisseur qui apporte joie et lumière plutôt qu’en critique ou en indifférent

10 – Capacité à vivre seul, en couple, en famille et en société dans la fluidité et l’égalité, sans jouer ni les victimes, ni les bourreaux, ni les sauveurs.

11 – Sentiment de se sentir responsable et heureux d’offrir au monde ses rêves d’un futur abondant, harmonieux et pacifique.

12 – Acceptation totale de sa présence sur terre et volonté de choisir à chaque instant, le beau, le bon, le vrai et le vivant.

Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, la dépendance, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes.

Cette maladie est extrêmement contagieuse !

Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible.

Les traitements médicaux peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes mais ne peuvent s’opposer à la progression inéluctable du mal.

Aucun vaccin anti-bonheur n’existe.

Comme cette maladie du bonheur provoque une perte de la peur de mourir, qui est l’un des piliers centraux des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux risquent de se produire, tels des grèves de l’esprit belliqueux et du besoin d’avoir raison, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, des cercles de partage et de guérison, des crises de fou-rire et des séances de défoulement émotionnel collectives.

Source

Super foods : les probiotiques maison !

cures-detoxifiantes-cote-surtout-retour

Aujourd’hui je vous propose de découvrir (pour ceux qui ne les connaissent pas déjà) des superaliments pas comme les autres. Kimchi, kéfir, kombucha sont encore largement méconnus dans notre langage culinaire et pourtant si intéressants !

Leur intérêt ?  Des probiotiques naturels, facile à préparer à la maison et riches en saveurs inédites. Des boissons pétillantes et saines ou des condiments qui boostent notre santé, c’est un peu le rêve non ? J’avais déjà présenté le kéfir il y a quelques années sur le blog (aïe aïe aïe les vieilles photos !), mais j’avais envie d’aller un peu plus loin et vous parler des probiotiques maison en général. Du coup pour une fois je vous ai fais un article vraiiiiment long.

Les probiotiques, késako ?

Des micro-organismes vivants (ferments, bactéries, levures) bénéfiques pour la santé. Ils agissent sur la flore intestinale et renforcent l’immunité. En stimulant la flore digestive ils empêchent l’adhésion d’agents pathogènes sur les parois intestinales et aident notre corps à mieux se défendre. Dans le commerce on a vu fleurir des produits laitiers agrémentés de probiotiques dont le fameux L.Casei, pourtant il serait erroné de penser que ces «bonnes bactéries» sont nécessairement liés à la consommation de produits laitiers, bien au contraire !  Ces probiotiques sous forme de ferments lactiques sont en fait ajoutés au lait ou au yaourt pour l’ensemencer.
 
La lacto-fermentation  (ou fermentation  lactique ) est un procédé naturel qui contrairement à ce que son nom laisse supposer, n’a pas forcément à voir avec le lait.  Elle a longtemps été utilisée pour conserver  les aliments, avant d’être abandonnée au profit de procédés plus sûrs en terme d’hygiène comme la pasteurisation. Des procédés modernes qui malheureusement n’ont pas les avantages nutritionnels de la lacto-fermentation, puisqu’ils détruisent ces « bonnes » bactéries. On la connaît chez nous grâce à la choucroute, mais elle est pratiquée dans d’autres coins du monde. On trouve également en France un délicieux tofu lactofermenté, parfait substitut au fromage.

Comment ça marche ?

Lorsque l’on plonge les légumes dans un liquide, les bactéries et champignons qui se développent naturellement à leur surface (et qui sont responsables de la moisissure) sont inhibés. L’ajout de sel permet aux ferments lactiques de se développer en inhibant les autres ferments. La fermentation peut alors commencer. Les glucides des légumes sont transformés en acide lactique, plus la fermentation progresse plus le liquide devient acide, ce qui empêche toute putréfaction. Quand le milieu est suffisamment acide,  les ferments lactiques sont eux aussi inhibés, la fermentation s’arrête et le produit devient stable, offrant une bonne conservation. Évidemment une bonne hygiène lors de la préparation est essentielle. On doit également s’assurer que les légumes ne sont pas en contact avec l’air (prévoir donc un bocal de taille adaptée). Une stérilisation des bocaux ou une conservation au frais sera également nécessaire pour garder les produits fermentés.

Probiotiques et prébiotiques, ne pas confondre !

Le terme probiotique désigne les ferments, bactéries ou levures (lactobacilles, bifidobactéries… ) qui ont un effet positif sur notre flore intestinalentandis que les prébiotiques, que l’on retrouve naturellement dans les fruits et légumes sont constitués de sucres (cellulose, inuline, oligosaccarides). Ils agissent comme substrat aux bactéries bénéfiques dans notre intestins, et stimulent leur croissance. Ils aident aussi à mieux absorber les minéraux (en particulier le calcium et le magnésium) et auraient un effet protecteur sur le cancer du colon. Prébiotiques et probitoques sont donc complémentaires pour une immunité renforcée !

Fait maison ou tout fait ?

On trouve dans le commerce des produits lactofermentés comme de la choucroute ou du kimchi (rare en magasins bio en Europe) mais également de plus en plus de boissons contenant du kéfir ou du kombucha (à un prix… parfois exorbitant disons le clairement).  Il est donc tout à fait possible de consommer ce genre de produits si on n’a pas la possibilité ou l’envie de se lancer chez soi. Malheureusement ces produits sont parfois pasteurisés, ce qui détruit ces bactéries si bénéfiques. Les probiotiques maison restent une solution très économique et nous permet aussi de varier les saveurs et de fermenter d’autres types de légumes, et d’innover en créant des mélanges étonnants. Pour se procurer des grains de kéfir et du kombucha on peut s’adresser à quelqu’un qui en possède déjà et sera sûrement ravi de partager un peu de sa production ou se diriger vers des grains de kéfir séchés (il suffira de les plonger dans l’eau pour leur redonner vie) vendus en magasin bio ou un kit pour démarrer une culture de kombucha (le lien est à titre d’exemple je pense qu’il existe des kits moins chers ).

Le kimchi, met traditionnel coréen est un mélange de légumes lacto-fermentés, d’aromates et de piment. Le kimchi de chou chinois, baechu kimchi est le plus populaire. Souvent réalisé avec de la sauce de poisson on peut néanmoins trouver des versions vegan dans le commerce et évidement le faire soi-même, ce que font d’ailleurs les coréens !

BAECHU KIMCHI

1 chou chinois
1 carotte
1 poignée de radis
2 oignons verts / ciboules / cébettes
2 branches de céleri
4 c à c de gingembre rapé
2 grosses gousses d’ail
4 c à s de sucre de canne
2 c à s de purée de piment
4 c à s de tamari
Sel marin
Eau

***

• Couper le chou chinois en 4 dans sa longueur, placer les morceaux sur un plat, recouvrir de sel marin et bien étaler le sel entre les feuilles. Couvrir d’un torchon propre et laisser dégorger 12 à 24 h.

• Laver au moins 3 fois les feuilles de chou à grande eau pour les débarrasser de l’excédent de sel. Couper le chou en grosses lanières et les déposer dans un saladier. Couper les autres légumes en fins bâtonnets, les ajouter au chou.

• Ajouter les épices et la purée de piment et mélanger avec les mains (porter des gants pour éviter les odeurs ou le piment). Ajouter le sucre et le tamari, bien mélanger et verser dans un grand bocal, bien tasser et couvrir d’eau de source. Les légumes ne doivent surtout pas être au contact de l’air, choisissez un bocal où il n’y aura pas d’espace vide, pour éviter le développement de mauvaises bactéries. Fermer le couvercle sans trop serrer.

• Laisser le kimchi fermenter pendant 3 à 4 jours minimum et 1 semaine maximum.. Goûter, les légumes doivent être tendres, et acidulés. Si une odeur étrange (de moisissure par exemple) se développe jeter le kimchi. L’odeur du kimchi est forte mais pas nauséabonde, on sent bien le chou , l’ail et le gingembre. Placer le bocal de kimchi au frais en veillant à fermer bien hermétiquement le couvercle pour éviter les odeurs. Consommer dans les 2 mois après ouverture.

> Idéal comme condiment avec du seitan, du tofu, pour assaisonner une soupe, des nouilles, une sauce salade ou à consommer comme un pickle.NB: j’ai utilisé la technique de salage à sec, mais une technique de salage dans de l’eau existe aussi, elle est d’ailleurs plus rapide, vous en trouverez sans problème des exemples ainsi que d’autres recettes de kimchi en ligne.

Dans le cas du kéfir, le procédé est différent, on ajoute les grains de kéfir (micro-organismes sous forme de grains translucides, combinant des bactéries et des levures) à de l’eau dans laquelle on ajoute des fruits, du jus de fruits. Sous l’action des grains de kéfir, le glucide des fruits va être transformé par un procédé de fermentation alcoolique, libérant une très faible quantité d’éthanol (alcool) et de dioxyde de carbone rendant la boisson naturellement pétillante. La durée de la fermentation dépend de la température ambiante, généralement 48h, moins en été, et plus s’il fait vraiment froid en hiver. Les grains de kéfir, nourris par le sucre vont proliférer et après le filtrage de la boisson de fines particules de kéfir resterons présentes. En conservant les grains de kéfir dans un bocal d’eau sucrée on peut les multiplier pour redémarrer plus de boisson. La fermentation permet en outre de multiplier les grains de kéfir et de les faire grossir.

Le kombucha, un cousin du kéfir, est une boisson issu de la fermentation d’un symbiote unicellulaire ressemblant à une mère de vinaigre (un gros champignon à la texture gélatineuse faisant quelques centimètres d’épaisseur) dans de la tisane ou du thé sucré. On parle d’ailleurs de mère de kombucha. Il se multiplie encore plus facilement que le kéfir.? Quelque soit le type de fermentation choisi il est important d’utiliser des contenants en matériaux inertes comme le verre (ou la céramique) et surtout pas de récipients en métal, les préparations fermentées étant acides il existe un risque de formation d’oxydes ou de sels métalliques pouvant entraîner une contamination aux métaux lourds. Utiliser de l’eau de source de préférence.

Le kéfir de fruits est une limonade pétillante fermentée à déguster bien froide et à aromatiser avec ce qui vous plaît, fruits, herbes, épices, jus de fruits etc. Le kéfir serait originaire du Caucase.

KÉFIR DE FRUITS

2 c à s de grains de kéfir de fruits frais (ou réhydratés)
environ 1 L d’eau
1 citron
1 figue ou 1 abricot sec
1 fruit en morceau ou jus de fruit de votre choix (25 cl)
1 à 2 c à s de sucre de canne blond (ou sirop d’agave)
(selon le fruit utilisé, s’il est très sucré, mettre moins de sucre)
***

• Dans une grande bouteille, carafe ou grand bocal, verser les grains de kéfir rincés,
le jus d’un citron, l’eau et le jus de fruit ou le fruit coupé, ajouter le sucre et la figue et fermer  à l’aide d’une gaze maintenue par un élastique.

• Laisser dans un placard (température ambiante et hors de la lumière) pendant quelques jours,
selon la température, le kéfir va prendre plus ou moins vite, vérifier donc tous les jours. Lorsque que la figue ou l’abricot remonte à la surface le kéfir est prêt. Filtrer le kéfir et le placer 24 h au frais avant de le consommer. Boire dans les 72h, le kéfir continue de fermenter très légèrement.
Si une odeur de vinaigre se dégage, jeter le kéfir et recommencer, la fermentation a sûrement été trop loin.

• Le kéfir classique se réalise uniquement avec du citron, mais les autres agrumes comme l’orange ou la mandarine font aussi merveille. Le jus de pomme donne également un résultat très intéressant. Des herbes fraîches peuvent être utilisées comme de la menthe ou de la verveine, pendant la fermentation ou pendant les 24h de repos au frais. Une infusion de plantes froide peut aussi être utilisée à la place de l’eau. Le sucre peut être remplacé par du sirop d’agave.

> Quelques mélanges à essayer :
Citron-menthe-orange sanguine, citron-pêche-verveine, citron-jus de pomme-cannelle, citron-jus de rhubarbe-fraises, citron-framboise-jus de pomme.
NB: si vous utilisez des fruits ou jus de fruits colorés (jus de raisin rouge, oranges sanguine, myrtilles etc) vos grains de kéfir vont se colorer, pas d’inquiétude c’est normal. Si vous réaliser derrière du kéfir au citron ils vont petit à petit retrouver leur couleur translucide.

Pour conserver vos grains de kéfir il suffit de les placer dans un bocal en verre avec un peu de sucre de canne, remplir d’eau et fermer. Le sucre va « nourrir » les grains de kéfir, qui vont légèrement proliférer. Si vous n’utilisez pas vos grains de kéfir pendant une longue période il vaut mieux placer votre bocal au frais, cela va stopper la fermentation et il seront en quelque sorte en sommeil. Enfin veillez changer l’eau et rincer les grains si ils sont restés longtemps sans être utilisés. Les grains seront rincés sous l’eau claire (dans une passoire fine) avant et après utilisation.

Source

Jardinothérapie : cultiver la terre pour cultiver son estime de soi !

Jardinothérapie-1

J’ai pas la main verte donc tout s’explique 😀

Tous ceux qui ont eu l’occasion de cultiver et de voir pousser les produits de la terre peuvent témoigner que, s’occuper d’un jardin, fait du bien au niveau psycho-physique.

Cette pratique peut offrir les mêmes effets positifs sur des personnes qui souffrent d’autres types de problèmes.

Dans ce cas, on parle de thérapie de la culture du jardin pour désigner une méthode de réhabilitation destinée aux personnes handicapées. Ce procédé fait partie des thérapies « occupationnelles ».

La jardinothérapie peut tout à fait représenter un espace thérapeutique bénéfique pour les sujets qui ont un handicap physique ou mental. Se retrouver dans un lieu serein, en harmonie avec les rythmes doux et antiques de la terre sont des facteurs qui y contribuent.

Avec la thérapie par la culture du jardin, on vise à favoriser l’activité physique et à renforcer l’estime de soi en attribuant au sujet un rôle réellement productif. Autre point important : la socialisation et l’intégration à un groupe dans le but d’entreprendre une activité commune.

En rétablissant un contact authentique avec la terre et la nature, on fournit à l’individu de l’habileté et des compétences qui renforcent sa perception d’efficacité personnelle, ce qui produit un engrenage positif qui ne peut qu’aider le sujet à se réaliser dans sa vie personnelle.

Apprendre les techniques de culture de la terre peut, d’autre part, constituer un instrument d’accès au monde productif, pour ceux qui, à la fin de la thérapie et de la réhabilitation, sont capables d’entreprendre une véritable activité professionnelle.

Source

3 choses simples à observer qui nous mènent à « l’ illumination »

illumination

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/3-choses-observer-illumination.html

On ne peut guère nier que le but suprême de toute théorie est de rendre ces éléments irréductibles de base aussi simples et aussi peu nombreux que possible sans avoir à renoncer à la représentation adéquate d’une seule donnée de l’expérience,» ~Einstein.

 

Les 3 choses simples à observer qui nous mènent à « l’ illumination »:

En observant ces trois choses simples, le temps n’a aucune signification, l’argent est inutile, et la notion d’égoïsme… s’évapore comme la rosée du matin.

éveil

 

 

1.Chaque créature, chaque personne, chaque chose, où qu’elle soit, fait la «meilleure » action, fait le « meilleur choix » … en considérant toutes les informations qu’elle perçoit.

 

 

 

s'éveiller

2.Chaque créature, chaque personne, chaque chose, est intimement liée à l’autre où qu’elle soit, comme si c’était un grand organisme.

 
éveil

 

 

 

3.La « meilleure » action, le « meilleur » choix, est celui que considère chaque créature, chaque personne, chaque chose, où qu’elle soit, au profit de l’autre, comme si c’était en réalité un grand organisme.

 

 

 

 

Nous ne faisons qu’un. Nous sommes tous liés les uns aux autres. Le respect et la prise de conscience de ce lien qui nous unit les uns aux autres, connu sous le nom d’ illumination, pratiquer pour voir ce lien et s’en servir avec la vertu et l’honneur renforce les liens et construit des relations puissantes, avec nous-mêmes, les uns avec les autres, et les connexions les plus élevées qui sont bien au-delà de notre savoir dans ces vaisseaux physiques.

 

Nous ne faisons qu’un.

– See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/3-choses-observer-illumination.html#sthash.JHYL9efd.dpuf

On ne peut guère nier que le but suprême de toute théorie est de rendre ces éléments irréductibles de base aussi simples et aussi peu nombreux que possible sans avoir à renoncer à la représentation adéquate d’une seule donnée de l’expérience,» ~Einstein.

 

Les 3 choses simples à observer qui nous mènent à « l’ illumination »:

En observant ces trois choses simples, le temps n’a aucune signification, l’argent est inutile, et la notion d’égoïsme… s’évapore comme la rosée du matin.

éveil

 

 

1.Chaque créature, chaque personne, chaque chose, où qu’elle soit, fait la «meilleure » action, fait le « meilleur choix » … en considérant toutes les informations qu’elle perçoit.

 

 

 

s'éveiller

2.Chaque créature, chaque personne, chaque chose, est intimement liée à l’autre où qu’elle soit, comme si c’était un grand organisme.

 
éveil

 

 

 

3.La « meilleure » action, le « meilleur » choix, est celui que considère chaque créature, chaque personne, chaque chose, où qu’elle soit, au profit de l’autre, comme si c’était en réalité un grand organisme.

 

 

 

 

Nous ne faisons qu’un. Nous sommes tous liés les uns aux autres. Le respect et la prise de conscience de ce lien qui nous unit les uns aux autres, connu sous le nom d’ illumination, pratiquer pour voir ce lien et s’en servir avec la vertu et l’honneur renforce les liens et construit des relations puissantes, avec nous-mêmes, les uns avec les autres, et les connexions les plus élevées qui sont bien au-delà de notre savoir dans ces vaisseaux physiques.

 

Nous ne faisons qu’un.

– See more at: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/3-choses-observer-illumination.html#sthash.JHYL9efd.dpuf

Ces huiles essentielles qui apaisent notre vie !

ces-huiles-essentielles-qui-apaisent-notre-vie

L’aromathérapie, l’art d’utiliser les huiles essentielles (HE) pour un mieux-être physique et psychologique, possède une infinité de domaines d’application, allant du simple diffuseur à l’indication précise en médecine douce, en passant par les massages et les soins de beauté. Incontournables depuis quelques décennies, ces extraits de plantes font aujourd’hui résolument partie d’une sagesse évidente.

Fabriquées à partir de la distillation de plantes aromatiques, on compte plus d’une soixantaine d’huiles essentielles capables d’aider à résoudre aussi bien des problèmes liés au stress que des affections de santé bénignes. Leurs aspects éminemment préventifs encouragent chacun à se constituer une véritable armoire à pharmacie sans danger pour l’organisme.

Quatre huiles essentielles :

Selon Julia Lawless, auteur de « The Complete Illustrated Guide to Aromatherapy », aux Éditions Element Book Limited, les produits à avoir en permanence à la maison sont :

– l’huile de souci (ou calendula), précieuse pour la cicatrisation des blessures et des brûlures et adaptée à toutes les peaux

Vous pouvez retrouver ce produit sur amazon:Pranarôm – Calendula – huile végétale (Bio) – Pranarom

– l’huile de pépin de raisin, utilisée comme base pour les huiles de massages car légère et inodore .

– l’huile de jojoba, recommandée pour les peaux irritées du fait de ses propriétés anti-inflammatoires avec, pour atout supplémentaire, la capacité de constituer un excellent écran solaire naturel.

Vous pouvez retrouver ce produit sur amazon: Arkopharma Arko Essentiel Huile de Jojoba 30 ml

– l’huile de germe de blé, cosmétique anti-rides efficace, riche en vitamine E, aux propriétés antioxydantes qui en font un bon cicatrisant, ainsi qu’un remède utile en cas de vergetures.

Vous pouvez retrouver ce produit sur amazon:Livraison OFFERTE : Huile Essentielle HEBBD de LAVANDE FINE (Lavande Vraie) de Provence 10ml

Gérer le stress avec les Huiles Essentielles :

Avant que le stress ne se transforme en un état d’anxiété permanent, l’aromathérapie propose l’huile de lavande.

Vous pouvez retrouver ce produit sur amazon:Livraison OFFERTE : Huile Essentielle HEBBD de LAVANDE FINE (Lavande Vraie) de Provence 10ml

Quelques gouttes sur l’oreiller avant de s’endormir ou dans le bain ont le pouvoir de diminuer l’état de tension nerveuse. En automassage, on recommande d’en mélanger deux ou trois gouttes à une cuillère à café d’huile d’amandes douces et de s’en frictionner les mains, ainsi que la plante des pieds.

Vous pouvez retrouver ce produit sur amazon:Huile d’Amande Douce Pressée à Froid – 100% Pure – 250ml

L’association lavande, oliban et bergamote constitue par ailleurs un mélange heureux à diffuser en tant que parfum d’ambiance apaisant.

Retrouvez les sur amazon: Huile Essentielle HEBBD d’ Encens Oliban 10ML (Boswellia carterii)

Huile Essentielle HEBBD de BERGAMOTE Sicilienne 10ML

D’autres huiles essentielles sont parfois préconisées par les aromathérapeutes comme la camomille, le néroli, le ilang-ilang, la valériane, le vétiver, la rose, la sauge sclarée, le cèdre ou la mélisse. Consulter un spécialiste permet de choisir les huiles essentielles les plus en adéquation avec les symptômes et d’en adapter la posologie.

Retrouvez les sur amazon:Huile Essentielle de Camomille Romaine – 100% Pure – 10ml

Huile essentielle Néroli

Huiles & Sens – huile essentielle ylang-ylang complète (bio) – 5 ml

PRANAROM HUILE ESSENTIELLE VALERIANE 5ML

Ressources Naturelles – Huile Essentielle Vétiver Bio 10 Ml

Mosqueta’s Huile de rose musquée + HE de Rose de Damas Bio 30ml

Pranarôm Bio Huile Essentielle Sauge Sclarée 5 ml

Herbes et Traditions Huile Essentielle Cèdre Bois Bio 10 ml

Huiles & Sens – huile essentielle mélisse bio – 2 ml

Se former en aromathérapie

Comme tout principe actif, les huiles essentielles, si elles ne sont pas conformes à des besoins spécifiques, présentent des inconvénients. D’où l’intérêt de bien les connaître. Il existe aujourd’hui une littérature sérieuse sur le sujet, accessible à tous auprès des éditeurs ou sur les sites web spécialisés. Certains aromathérapeutes proposent des cours et des conférences lors de Salons bien-être et santé ou sur leur propre site Internet. Une tendance justifiée : de plus en plus d’émules s’ajoutent à tous ceux qui ont déjà expérimenté le pouvoir de ces petits flacons qui changent carrément la vie !

Viviane George

Source

Du venin d’abeille pour traiter les tumeurs : la solution de demain ?

VIH-detruire-le-virus-du-Sida-avec-du-venin-d-abeille

Des chercheurs ont réussi à tirer profit du venin d’abeille. Si aujourd’hui, ces petits insectes sont adorés pour leur production de miel, il est possible que les abeilles joueront bientôt un rôle central dans le traitement du cancer. Explications.

La mélittine présente dans les toxines du venin se fixent aux cellules cancéreuses et les détruit

Le professeur Pan Dipanjan, dirigeant une équipe de chercheurs de l’Université de l’Illinois, s’est intéressé à la capacité du venin d’abeille pour bloquer la multiplication des cellules cancéreuses. Pour se faire il a injecté du sérum de venin d’abeille dans des cellules en culture. Leur étude a révélé que les toxines présentes dans le venin stoppent l’évolution et la propagation des tumeurs. Les toxines du venin contiennent une protéine, la mélittine qui est capable de se fixer sur les membranes des cellules cancéreuses et d’agir sur leur prolifération. 

Ce n’est pas la première étude à analyser les effets du venin sur les cellules cancéreuses. Plus précisément, cela fait longtemps que les bienfaits des toxines du venin d’abeille et de vipère sont connus. Mais jusque-là, toutes les études sur le sujet rencontraient le même problème : l’impossibilité de traiter les tumeurs grâce à cette méthode sans épargner les cellules saines. En effet, bien que le venin puisse avoir des effets bénéfiques pour l’homme, il ne faut pas oublier qu’il est surtout létal et dévastateur pour notre système. Les conséquences du contact de notre organisme avec ce produit naturel sont multiples allant de la paralysie, des hémorragies à la destruction des organes et des cellules. 

La mélittine a été injectée dans des nanocapsules pour épargner les cellules saines

Là où les autres ont échoué, le professeur Pan Dipanjan et son équipe ont trouvé une solution qui semble prometteuse. Ils ont fabriqué synthétiquement de la mélittine pour l’injecter dans des nanocapsules conçues pour libérer la protéine que lorsqu’elles atteignent la cellule cancéreuse. Le professeur a indiqué « Les toxines que nous avons produites sont tellement bien compactées à l’intérieur de la nanoparticule qu’elles ne se déverseront pas lorsqu’elles seront dans le système sanguin ». Ainsi, grâce à ce procédé, les effets néfastes sur le corps humain et les cellules saines sont évités. 

Les résultats ont été encourageants, toutes les cellules malades ont été éliminées sans toucher les cellules saines. Les scientifiques désirent continuer les essais sur des cochons et des souris. Il faudra attendre 5 années environ pour que le procédé soit testé sur l’homme.

La mélittine a également fait l’objet de recherches en 2013 dans le cadre de la lutte contre le sida, mais là encore l’étude n’en est qu’au stade expérimental.

Source