Le Reiki soulagerait les symptômes de la dépression !

banniere-2

Le 9 juin 2004 – Une étude cas-témoin1 à double insu, menée pendant six semaines auprès de 45 personnes âgées de 19 à 78 ans, tend à démontrer que le Reiki permettrait de réduire les symptômes de la dépression et que ses effets se feraient sentir jusqu’à un an après les traitements.

Fait particulier, tant le Reiki pratiqué en personne que le Reiki à distance2 semblent avoir donné des résultats positifs.

L’auteure de cette étude visait deux objectifs : vérifier d’abord l’effet de la thérapie énergétique du Reiki sur des personnes nécessitant des traitements contre la dépression et le stress psychologiques et en vérifier ensuite l’effet à long terme.

Après avoir été sélectionnés en fonction de leur état de détresse psychologique, les participants ont été séparés aléatoirement en trois groupes. Les gens du premier groupe ont reçu des traitements de Reiki en personne, tandis que ceux du deuxième groupe ont pris part à des séances de Reiki à distance. Dans le troisième groupe, qui servait de groupe-témoin, les participants ont fait l’objet de simulations de traitement de Reiki à distance (placebo).

Préalablement à la randomisation des groupes, les participants avaient été informés que durant les séances de Reiki en personne, ils pouvaient recevoir de vrais ou de faux traitements. On voulait ainsi que tous soient convaincus que durant les séances de Reiki à distance, ils recevaient de véritables traitements. Pour chaque séance de Reiki à distance (vraie ou placebo), les participants devaient s’allonger habillés sur une table.

Durant les essais cliniques, chaque participant recevait un traitement de Reiki par semaine (d’une durée de 60 à 90 minutes), par l’un des douze thérapeutes choisis pour l’expérience. Ceux-ci devaient pratiquer des techniques identiques afin de réduire le risque de distorsion de l’étude.

Avant chaque traitement, les participants devaient répondre à un questionnaire qui permettait de mesurer leur condition, selon trois facteurs : l’ampleur de la dépression, selon le Beck Depression Inventory; le degré de désespoir, selon le Beck Hopelessness Scale; et le niveau de stress perçu, d’après le Perceived Stress Scale.

Puis, un an plus tard, les personnes ont répondu au même questionnaire, afin de vérifier leur condition selon les trois mêmes mesures.

Par une analyse de variance multiple (ou manova), on a observé une diminution significative des trois mesures (dépression, désespoir et stress perçu) chez les participants des groupes 1 et 2 et ce, tant pendant les essais cliniques, qu’un an plus tard. Ceux du groupe-témoin n’avaient affiché aucune variation significative.

Source : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2004060900

Les gens peuvent absorber l’énergie d’autres personnes de la même façon que les plantes !

énergie-630x300

On peut absorber l’énergie d’autres personnes de la même façon que les plantes

Une équipe de recherche biologique à l’Université de Bielefeld a fait une découverte révolutionnaire qui prouve que les plantes peuvent absorber une autre source d’énergie à partir d’autres plantes.

Cette découverte pourrait également avoir un impact majeur sur l’avenir de la bioénergie en finissant par fournir la preuve que les gens puisent l’énergie d’autres personnes de la même façon.

Les membres de l’équipe de recherche en biologie du professeur Dr. Olaf Kruse ont confirmé pour la première fois qu’une plante, l’algue verte Chlamydomonas reinhardtii, synthétise non seulement la matière organique en utilisant la lumière du soleil (photosynthèse) , mais a également une autre alternative d’énergie : elle peut puiser l’énergie d’autres plantes .Les résultats de la recherche ont été publiés cette semaine dans la revue en ligne Nature Communications.

Systèmes de défense énergétique

tableau energie

Les fleurs ont besoin d’eau et de lumière pour pousser et les gens ne sont pas différents.

Nos corps physique est comme une éponge, qui absorbe l’environnement. «C’est exactement pour cette raison qu’il y a certaines personnes qui se sentent mal à l’aise dans certaines situations de groupes spécifiques où il y a un mélange d’énergies et d’émotions. », explique la psychologue et guérisseuse Dr Olivia Bader-Lee.

Les plantes captent l’énergie de la lumière, absorbent le gaz carbonique de l’air, et l’eau du sol, pour produire de la matière vivante (bois, feuille, fleurs, racines).

Dans une série d’expériences, le Professeur Dr. Olaf Kruse et son équipe ont cultivé des espèces microscopiques d’algues vertes Chlamydomonas reinhardtii et ont observé que, lorsqu’elles sont en manque d’énergie, ces plantes unicellulaires peuvent absorber la cellulose végétale voisine à la place. L’algue sécrète des enzymes (appelées cellulases) qui « digèrent » la cellulose, la décomposent en petits morceaux de sucre.

Ceux-ci sont ensuite transportés dans les cellules et transformés en source d’énergie : l’algue peut continuer à se développer.

« C’est la première fois qu’un tel comportement a été confirmé dans un organisme végétal, » déclare le professeur Kruse. « Cette algue qui peut digérer la cellulose est en contradiction avec les manuels précédents. D’une certaine manière, ce que nous voyons ce sont des plantes qui mangent des plantes. » Actuellement, les scientifiques étudient si on peut également trouver ce mécanisme dans d’autres espèces d’algues. Les premiers résultats indiquent que c’est le cas.

« Quand les études énergétiques seront plus avancées au cours des prochaines années, nous finirons par voir comment cela se traduit chez les êtres humains également, » a déclaré Bader-Lee.

« L’organisme humain ressemble beaucoup à une plante, il puise l’énergie nécessaire pour alimenter les états émotionnels et cela peut essentiellement alimenter les cellules ou entraîner une hausse de cortisol et des cellules catabolisées selon le déclencheur émotionnel. »

Bader-Lee suggère que le domaine de la bioénergie est maintenant en constante évolution et que les études sur le monde végétal et animal seront bientôt traduites et démontreront ce que les métaphysiciens en énergie savent depuis toujours, que les humains peuvent se guérir simplement par transfert d’énergie comme les plantes.

« L’humain peut absorber et se guérir par le biais d’autres humains, animaux et une partie de la nature. C’est pourquoi beaucoup de gens se sentent plein d’énergie lorsqu’ils sont en pleine nature, » a-t-elle conclu.

Voici cinq outils d’énergie pour dégager votre espace et empêcher l’absorption de l’énergie tout en libérant l’énergie des gens:

Restez centré et restez solidement ancré.

Si vous êtes centré sur votre « moi » spirituel (au lieu de votre analyseur d’égo) vous sentirez tout de suite si quelque chose a changé dans votre espace.

Si vous êtes solidement ancré, vous pouvez aider les autres à ressortir leur potentiel car vous êtes en mesure de canaliser l’énergie à travers votre cordon de base avec votre intention. Soyez dans un état de non-résistance.

Si vous sentez mal à l’aise en présence d’une certaine personne ou d’un groupe, n’entrez pas en résistance pour vous protéger car cela sert uniquement à coincer l’énergie étrangère dans votre espace.

Mettez-vous dans un état de non-résistance en imaginant que votre corps est clair et translucide comme du verre ou de l’eau. De cette façon l’énergie étrangère passera à travers de vous.

Ayez votre espace personnel d’aura

Nous avons tous un rayonnement énergétique autour de notre corps. Si nous n’avons pas cet espace personnel, nous sommes vulnérables à l’énergie étrangère qui entre.

Prenez conscience des limites de votre aura (environ une longueur de bras tout autour de votre corps, au-dessus et en-dessous) comme moyen d’avoir votre espace personnel.

Purifiez votre énergie. La couleur or a une forte vibration qui est utile pour éloigner l’énergie étrangère. Imaginez une pomme de douche en or au-dessus de votre aura (environ un mètre au-dessus de votre tête) et allumez-la, cela permet à l’énergie de l’or de circuler à travers votre aura et l’espace de votre corps et de vous libérer. Vous vous sentirez immédiatement nettoyé et rafraîchi.

Rappelez votre énergie

Lorsque nous avons notre énergie dans notre propre espace, il y a moins de place pour l’énergie des autres. Mais comme nous nous concentrons sur d’autres personnes et projets, nous diffusons parfois notre énergie autour. Créez une image d’un soleil d’or clair à un mètre au-dessus de votre tête et que ce soit un aimant, qu’il attire tout votre énergie dedans (et la purifiant dans l’énergie de l’or.

Puis faites-la redescendre par le haut de votre aura et dans l’espace de votre corps, libérant votre énergie dans votre espace personnel.

A propos de l’auteur : Michael Forrester est un conseiller spirituel et conférencier motivateur pour des entreprises au Japon, au Canada et aux Etats-Unis.

Source

Comprendre les étapes de la relation amoureuse pour ressentir la joie d’aimer !

message-damour

Ah l’amour ! Cet état qui nous emporte et nous procure un bien-être immense. Mais peut-on apprendre à aimer ? Dans son ebook « 21 chemins du bonheur », René E Kremer nous emmène à la découverte de nos émotions, de nos envies et nous guide vers une vie affective plus satisfaisante. Extrait.

Ce texte est extrait du livre « 21 chemins du bonheur« , de René E Kremer.

Sur cette terre s’il n’y avait qu’une action à mener, ce serait celle d’apprendre à aimer. 

Beaucoup de personnes croient que l’amour vous tombe dessus, que c’est un état. « Je suis tombé amoureux. Je te quitte parce que je ne t’aime plus ». « J’ai rencontré quelqu’un d’autre avec qui je suis bien, je l’aime, je n’y peux rien ». Sans savoir, ces personnes se trompent ou elles sont dans une illusion.

Aimer ce n’est pas un état, c’est une action. Ne pas confondre « aimer » et « être amoureux ».« Être aimé » va de l’autre vers nous, « aimer » va de nous vers l’autre ou les autres.

Vous voulez souvent que votre conjoint change, qu’il se conforme à l’image idéale que vous aimeriez trouver chez lui ou que vous aviez vu au début de votre relation.

En fait vous croyez que tout irait tellement mieux s’il changeait. Est-ce que vous pouvez obliger l’autre à changer selon votre schéma ?

La romance

Toute histoire de couple commence par une rencontre de deux personnes toujours bien différentes. Chacune éprouve une attirance pour l’autre, lui voit des beautés et des qualités qui lui font peut-être défaut. Chacune apprécie en l’autre ce qu’il n’a pas en lui ou qu’il ne voit pas en lui.
Chacun se développe et s’épanouit grâce au regard aimant de l’autre, ça donne des ailes et beaucoup de joies. L’amour attirance aide à aller très loin. Tout devient possible, tout vous réussit bien. Mais vous êtes dans une confusion, vous avez une image idéalisée de l’autre. Vous arrivez même à prendre à votre compte les qualités ou les actions de l’autre. Vous êtes alors dans un comportement fusionnel où vous ne voyez pas la réalité objectivement. C’est très agréable et facile à vivre. Est-ce que cet état peut durer ?

La désillusion

D’après certains sexologues, l’amour “attirance” dure en moyenne 36 mois. Que se passe-t-il quand cette attirance diminue ? Les différences commencent à se dessiner, à s’exprimer. Les qualités, que vous appréciez beaucoup à vos débuts, peuvent être vécues comme des défauts. « Je ne te reconnais plus » ou « Tu n’es plus la personne que j’ai rencontrée » ou encore « Je me suis trompé de personne ». Pendant la romance, “ j’admirais ton ouverture, maintenant elle m’agace, me dérange”. Si, avant, vous étiez probablement dans une illusion, cette fois vous êtes dans la désillusion.

La désillusion ce n’est pas une catastrophe

C’est juste un moment désagréable à vivre. Elle peut devenir un temps de réelle croissance. Elle met à jour vos différences que vous gommiez pendant la romance. Chacun est animé par une force de vie qui vous pousse vers une individuation où les différences sont de plus en plus marquées. Que se passe-t-il ? Tout ce qui allait tout seul peut devenir un cauchemar. Pouvez-vous rester ensemble ou vaut-il mieux se séparer pour moins souffrir ? Dans cette situation vous avez d’autres choix possibles. Des couples qui traversent des crises il y en a beaucoup. Tous les couples sont confrontés, un jour ou l’autre à une crise qui se traduit souvent par des reproches, des critiques.

Et si c’était une crise de croissance ?

Ces crises peuvent devenir des temps de mûrissement, des temps de remise en question, pas de l’autre mais de vous. Pourquoi vous ? Parce que les tentatives de changer l’autre échouent presque toujours. Obliger l’autre à changer c’est comme lui enlever sa liberté, et ça c’est insupportable pour lui. Cette étape, c’est comme une période de maladie où le corps se manifeste et lutte, en général pour recouvrer la santé et s’immuniser, s’il arrive à faire des anticorps. Après plusieurs crises, certains couples baissent les bras, cherchent des dérivatifs et finissent par se quitter car ils croient qu’ils ne s’aiment plus. Cet événement est toujours vécu comme un échec.

Il y a une autre voie.

Vous pouvez traverser la tempête, résister, lutter et gagner. Le navigateur qui fait le tour du monde, il en bave quand la tempête gronde, quand les vents sont contraires, il traverse des épreuves difficiles, mais il en sort grandi, il acquiert une nouvelle expérience, il apprend à piloter plus en finesse et à s’adapter au rythme de la mer. Vous avez vu comme il est rayonnant à l’arrivée. Il en est de même pour chaque membre d’un couple après avoir traversé une période difficile. Vous croyez souvent que parce que vous n’êtes pas d’accord ça ne va plus.

Un désaccord n’est pas un « désamour ».

Dans la société d’aujourd’hui il y a beaucoup d’idées reçues comme : « si ça ne va pas, si vous n’arrivez pas à vous entendre, divorcez ».C’est parce que la relation est basée sur le principe « donnant-donnant » que vous réagissez quand vous ne recevez pas assez. Tout cela est normal, bon, nécessaire, cela vous aide à vivre mais vous pouvez y ajouter une autre dimension. C’est de construire votre vie de couple, ou votre vie avec les autres, sur la gratuité. Vous pouvez prendre votre responsabilité de la relation et chercher ce que vous, personnellement, pourriez changer en vous pour que ça aille mieux. Puisque les tentatives de changer l’autre ont presque toutes échouées, vous pouvez choisir d’aimer, même décider d’aimer autrement, sans condition, sans rien attendre en retour, gratuitement.

Permettez-moi de vous raconter ce qui m’est arrivé il y a quelques années : J’avais à ma charge un groupe de jeunes d’une vingtaine d’années. Avant de faire cette expérience ils arrivaient en trainant les pieds en disant à peine bonjour d’une voix un peu rauque sans beaucoup d’enthousiasme. J’ai décidé à partir de là, pendant le trajet du travail, de les aimer et de les accepter tels qu’ils étaient. Au bout d’un certain temps, j’ai été surpris, ils arrivaient le matin avec entrain en me lançant « bonjour » d’un air joyeux. Je ne leur avais absolument pas parlé de ma décision et je n’attendais rien en retour, je l’avais juste fait pour vivre mieux, pour moi. Le résultat : ça les a changé eux-aussi dans une dynamique d’accueil des autres. Aimer n’est plus alors une affaire de sentiments, aimer devient une action qui va m’ouvrir à un grand potentiel, m’ouvrir à une grande joie.

Dans ma vie de couple, marié depuis 43 ans, je peux dire que la décision d’aimer ma femme telle qu’elle est, a transformé ma vie . Elle a toujours une liste impressionnante de choses à me faire réparer ou à gérer. Quand elle me demande tout d’un coup de faire une nouvelle réparation alors que suis sur un travail important, je décide de l’aimer, même si ça me dérange dans mon activité en cours. Je sais aussi que si elle ne me sollicitait pas j’oublierais beaucoup de choses importantes. Ma décision d’aimer entraîne très souvent la sienne. Nous ne comptons plus les points comme lorsque la relation est dans le “donnant-donnant”. Nous sommes ainsi dans une grande complicité où les reproches sont absents, où le plaisir d’être ensemble est bien présent.

Cette décision vous donne une joie d’aimer, de façon libre, une personne qui évolue.

Vous l’acceptez alors comme elle est, avec ses beaux côtés et ses facettes moins glorieuses. Elle est une personne comme moi, avec ses défauts et ses qualités. Personne n’est parfait. Imaginez-vous en train d’essayer d’aimer une personne parfaite. Ce serait l’horreur. Elle serait toujours au-dessus de vous, énormément mieux que vous. Cela risquerait d’avoir pour effet de vous agacer et de vous dévaloriser.

Le vrai amour humain n’est possible que parce que nous sommes imparfaits.

C’est ça qui est passionnant, il y a tout un chemin d’évolution à construire.

Vous n’avez pas besoin d’être parfait pour être aimé.

Le chemin du bonheur est dans la qualité de votre relation avec les autres, dans votre bienveillance, dans votre attention, dans votre écoute, dans l’acceptation de la différence, dans votre façon d’aimer.

La réconciliation

Il manque encore un aspect extrêmement important. Aucun couple ne peut éviter les difficultés et les disputes. Les occasions de se faire mal sont très nombreuses. Lorsque cela vous arrive de faire mal, que vous ayez tort ou raison, vous avez la possibilité de rétablir une bonne relation. Pour cela vous avez un moyen puissant qui est la demande de pardon de la souffrance que vous avez provoquée. Cela équivaut aussi à la reconnaissance du mal que vous avez fait.

La demande de pardon est souvent vécue comme la plus belle déclaration d’amour. Le pardon qui suit généralement entraîne la réconciliation. Ne passez jamais sous silence une blessure que vous avez provoquée. Le temps ne résoud jamais les problèmes.

La traversée d’une difficulté avec la réconciliation qui suit est une bonne étape pour la solidité d’une relation.

A propos du livre « 21 chemins du bonheur – Apprenez à aimer » de René E Kremer : 

Voulez-vous être heureux ?

Ce livre va vous donner de nombreuses clefs pour ouvrir des portes vers les chemins du bonheur. 21 chapitres décrivent des moyens souvent nécessaires pour vivre plus sereinement votre vie.

Découvrez comment vos émotions vont vous permettre une vie plus riche que vos pensées et que vos actes. Apprenez à mieux vous connaître, à exprimer vos envies, vos désirs. Comment ne pas vous laisser piéger par vos attentes et ne pas vous laisser enfermer par votre image ? Comment mener votre vie affective, sentimentale, sexuelle et spirituelle avec plus de satisfactions et une plus grande liberté ? Comment la qualité de votre écoute est source de relation ? Comment votre vie va être féconde si vous devenez créatif ?

Apprenez à aimer, le moyen le plus sûr d’être heureux.

Accueillez le bonheur qui est déjà en vous.

Le bonheur n’est pas au bout du chemin, il est le chemin.

Ce livre est agréable à lire, des témoignages personnels de l’auteur accompagnent le texte.

L’auteur vous propose également une réflexion après chaque chapitre, à mener avec votre compagnon, votre compagne ou vos amis. Il vous souhaite beaucoup de plaisir et de bonheur.

Source : http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-nouveautes/apprendre-a-aimer-etapes-relation-amoureuse-76382

Sélénium : à quoi il sert et où le trouver?

istock_000014750669large

Minéral rare dans les sous-sols français, le sélénium est pourtant indispensable à de nombreux processus métaboliques. Découvrez à quoi il sert, où le trouver et à quelle dose le consommer avec Claude Bonne et Daniel Sincholle les auteurs du Guide des compléments antioxydants.

À quoi sert le sélénium ?

Le sélénium intervient dans la défense contre les radicaux libres par sa présence dans plusieurs enzymes dont la glutathion peroxydase. Il participe à la régénération de la vitamine C et d’autres antioxydants. Il intervient dans la régulation des hormones thyroïdiennes, la spermatogénèse, la lutte contre les inflammations, le maintien de l’immunité. Le sélénium est un minéral important pour le cerveau où il a la capacité de s’accumuler. Il permet aussi d’éliminer les métaux lourds par les urines, notamment le mercure (on dit que c’est un chélateur de métaux lourds).
Des suppléments de sélénium semblent stimuler l’immunité, y compris chez les personnes qui ne manquent pas de ce minéral. Ils pourraient aider à lutter contre certaines infections virales, prévenir certains cancers (dont celui de la prostate) et améliorer l’état de santé des personnes infectées par le VIH. Une déficience en sélénium pendant la grossesse peut conduire à un retard de développement neurologique du nouveau-né.

Où le trouver ?

Dans les abats, le jaune d’œuf, les crustacés et les fruits de mer, la viande, les oléagineux secs, en particulier noix du Brésil, la levure de bière, les céréales.

Les besoins quotidiens
Homme : 1 μg/kg de poids corporel – Femme : 1 μg/kg de poids corporel
D’après l’étude du Val-de-Marne de 1991, 30 % des Français sont déficitaires en sélénium. Un rééquilibrage avec un complément alimentaire semble donc nécessaire.

Dans les suppléments

Le sélénium peut être apporté sous différentes formes : sélénite, sélénate, sélénocystéine, sélénométhionine. La sélénométhionine est la principale forme que l’on trouve dans les aliments mais, en France, le décret d’application du 9 mai 2006 détermine que l’incorporation du sélénium doit être faite sous forme de sélénite de sodium dans les compléments alimentaires.
Vous trouverez en pharmacie des compléments à base de sélénite de sodium et en magasin de diététique et sur Internet la forme sélénométhionine.

  • La dose usuelle en complément nutritionnel est de 25 μg/jour pour un homme et de 15 à 20 μg/jour pour une femme.
  • En cas de maladie immunitaire, virale ou cancéreuse, des doses plus fortes de sélénium, de 200 à 400 μg/jour, peuvent être utiles, avec un suivi médical.

Des suppléments peuvent être conseillés aux personnes immunodéprimées, aux personnes de plus de 60 ans.

Précautions

Il est déconseillé de consommer plus de 400 μg de sélénium par jour.

Source : http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/selenium-quoi-il-sert-et-ou-le-trouver-2342

Comment avoir plus d’énergie en 10 minutes ? Quelques méthodes simples

arret-du-tabac-300x200

Si vous avez besoin d’un petit remontant naturel et sain pour faire face à un besoin d’énergie ou à un petit coup de fatigue, profitez de quelques méthodes simples à appliquer et à l’efficacité indubitable.

Avoir plus d’énergie en 10 minutes

Faites une sieste de 10 minutes

Il s’agit bien de faire une véritable sieste et non de tenter de vous reposer. En 10 minutes, votre corps n’aura pas le temps de basculer vers le sommeil mais vous aurez pu refaire le plein d’énergie. Ne vous installez pas trop confortablement, mettez un réveil pour être sûr de ne pas dormir plus et laissez-vous aller durant ces 10 minutes dont vous avez besoin.

Vous serez étonné par le résultat !

Mangez les bons aliments

Certains aliments sont des pièges et vous condamnent à une chute d’énergie après un regain de courte durée. Évitez ainsi le sucre, les glucides simples présents en trop grandes quantités dans les soda, plats préparés, etc. Des aliments naturels, frais et entiers vous permettent au contraire de disposer d’une énergie à plus long terme, en évitant l’effet yo-yo.

Sachez écouter votre corps

Votre corps a un rythme particulier, il subit des fluctuations d’énergie que vous devez apprendre à connaître pour les prévoir et les utiliser par la suite. Vous tirerez plus d’un travail lors d’un pic d’énergie que d’une longue rumination durant une phase creuse. Tenez compte de votre nature : êtes-vous plutôt du matin ou du soir ? C’est en le sachant que vous pourrez utiliser au mieux votre propre énergie plutôt que la laisser se consumer en vain et causer des distractions, des rêvasseries.

Restez hydraté

La déshydratation épaissit votre sang, forçant votre cœur à plus de travail. Il en résulte des performances physiques et mentales inférieures à ce dont vous êtes réellement capable. L’eau est aussi nécessaire au bon fonctionnement de votre cerveau, à l’activité chimique de celui-ci. La déshydratation, au contraire, cause des migraines, un mauvais fonctionnement cérébral et une fatigue chronique. Veillez donc à boire suffisamment, mais évitez les sodas et les boissons à la caféine. L’eau reste la seule boisson dont vous avez besoin.

Fréquentez des gens optimistes, positifs

Évitez les personnes qui voient toujours tout en noir, celles qui vous tirent vers le bas, qui font un drame du moindre petit pépin. Préférez les personnes avec qui vous riez, avec qui vous passez de bons moments, dont la fréquentation vous recharge.

Offrez-vous 10 minutes de repos dans la journée

Rafraîchissez-vous l’esprit et le corps en profitant d’une petite marche de 10 minutes. Profitez du beau temps, oxygénez-vous, pensez à autre chose qu’à votre travail. La marche rapide peut même vous permettre de travailler le physique sans y penser.

Méditez

Méditer régénère le corps en lui ôtant le stress qui le fatigue. Offrez-vous 10 minutes par jour pour méditer, bouleversez votre emploi du temps s’il le faut, vous avez tout à y gagner.

Comment avoir plus d’énergie en 10 minutes ? En adoptant quelques bonnes habitudes et en sachant être à l’écoute de votre corps et de son fonctionnement, tout simplement.

Source : http://www.techniquesdemeditation.com/comment-avoir-plus-denergie-en-10-minutes/