Comment certains aliments ont des pouvoirs guérisseurs !

Image

Comment certains aliments ont des pouvoirs guérisseurs !
Comme l’Ail, le Citron, le Miel, la Myrtille, les Noix… ont des vertus contre le cholestérol, le cancer, l’hypertension, la cataracte, Alzheimer ou les AVC.
Je vous propose de découvrir 25 aliments à mettre de préférence à vos menus !

Comment certains aliments ont des pouvoirs guérisseurs !
Comme l’Ail, le Citron, le Miel, la Myrtille, les Noix… ont des vertus contre le cholestérol, le cancer, l’hypertension, la cataracte, Alzheimer ou les AVC.
Je vous propose de découvrir 25 aliments à mettre de préférence à vos menus !

1 – L’ail prévient les AVC : pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral, ajoutez régulièrement de l’ail à vos menus ! Riche en ajoène, il diminuerait la formation des caillots de sang dans les artères et renforceraient les mécanismes naturels d’anticoagulation. Environ 80% des AVC sont causés par un caillot bloquant le flux sanguin vers une partie du cerveau.
Autre vertu de l’ail : prévention des maladies cardiovasculaires et du cancer.
En cuisine : on consomme l’ail plutôt cru que cuit pour bénéficier de ses bienfaits.
Truc à abuser : Pour éviter la mauvaise haleine, mâcher du persil ou de la menthe car ils sont riches en chlorophylle, substance reconnue pour limiter ce désagrément.
2 – Des noix : contre le cholestérol,
La consommation de 30g de noix par jour est bon pour le cholestérol. Les noix réduirait de 10% le taux de « mauvais » cholestérol (LDL) après six mois ! Elle améliorerait aussi le rapport entre le taux de bon cholestérol et le cholestérol total. Attention : Les noix sèches, souvent consommées à l’apéritif, sont très salées. Préférez les noix natures (vous en trouverez dans les Biocoops). Les noix préviennent aussi de l’AVC, de l’infarctus.
En cuisine : Les fruits secs ne seraient pas si mauvais pour la ligne : leur grignotage remplaçant celui de produits sucrés, gras… De plus, ils ont un IG très bas, qui en fait un avantage contre le grignotage.
3. Des oignons : contre l’hypertension.
En tarte, en soupe, en confit… Il y a 1001 façons de consommer l’oignon. Profitons-en ! Cet aliment de la famille des liliacés (la même que celle de l’ail, du poireau et de l’échalote) ferait baisser la tension artérielle ! L’oignon est aussi anti-cholestérol et prévient les maladies cardiovasculaires.
En cuisine : On consomme l’oignon plutôt cru que cuit pour bénéficier de ses bienfaits.
Autres vertus de l’oignon : anti-cholestérol et prévient les maladies cardiovasculaires.
4. Le chou anti-cancer du côlon
Parce qu’il contient des glucosinolates, le chou est un aliment indispensable pour prévenir et soigner le cancer du côlon. En effet, ces molécules sont capables de libérer deux classes de composés à très forte activité anticancéreuse : les indoles et les isothiocynates.
En pratique : on le consomme cru ou cuit à la vapeur.
Autres vertus du chou : prévention des maladies cardiovasculaires.
5. Du saumon contre Alzheimer
Parce qu’il est riche en DHA, un acide gras de la famille des oméga 3, le saumon préviendrait la maladie d’Alzheimer.
A noter : Le DHA est aussi présent dans le maquereau, le flétan, le hareng et la sardine.
Autres vertus du saumon : prévention des maladies cardiovasculaires et de la dégénérescence maculaire (DMLA) et soulagement des douleurs liées à la polyarthrite rhumatoïde.
6. Des tomates contre le cancer de la prostate
« Le lycopène des tomates [5 à 15 mg pour 100g] est associé à une augmentation de la survie dans le cancer de la prostate », explique le Dr David Servan-Schreiber dans Anticancer.
En pratique : on mange la tomate cuite, si possible broyée et avec la peau (le lycopène y étant plus disponible).
Ses autres vertus : prévention des maladies cardiovasculaires.
7. De l’avocat contre la peau sèche
Une peau sèche, c’est une peau qui manque de gras. Voilà pourquoi l’avocat qui contient environ 14 % de lipides (14g pour 100g) est l’aliment idéal pour réhydrater en profondeur et durablement ! Mais l’avocat contient également de la vitamine E, un antioxydant qui protège la peau du vieillissement et préserve son élasticité.
En pratique : Mélanger la chair d’un avocat avec une cuillère à soupe d’huile d’olive. Appliquer en masque et laisser agir 20 minutes, puis rincer à l’eau tiède.
Autres vertus de l’avocat : Il protège de certains troubles de la vision comme la DMLA et des maladies cardio-vasculaires. Il est également hypocholestérolémiant.
Côté wetwet, il faut savoir : ½ avocat = 4 Ppts.
8. Du café pour la mémoire
Parce qu’il est riche en caféine, le café stimule le système nerveux central, ce qui améliore la vigilance mentale, l’attention et la mémoire ! En 2007, une étude menée par l’Inserm auprès de 4000 femmes âgées de plus de 65 ans a démontré que les performances cognitives de celles buvant au moins trois tasses de café par jour étaient meilleures.
A noter : 150 ml de café décaféiné contient 1 à 5 mg de caféine, 150 ml de café arabica contient 70 à 80 mg de caféine, 150 ml de café robusta contient 130 à 150 mg de caféine.
Autres vertus du café : Il inhibe les crises d’asthme légères et agit contre les migraines.
Attention : Ne pas dépasser trois tasses de café par jour (risque d’insomnie, d’anxiété, d’accélération du rythme cardiaque…).
9. Du soja contre les bouffées de chaleur
Consommer régulièrement du soja permettrait de lutter contre les bouffées de chaleur ! Pourquoi ? Parce que « le soja contient de l’isoflavone, un composé qui possède une structure proche de celles des estrogènes (hormones féminines) et représente une alternative naturelle pour corriger son déficit caractéristique de la ménopause », répond le Dr Dominique-Jean Sayous.
Résultat : en comblant le manque d’estrogènes, il réduit les bouffées de chaleur qui y sont associées.
Seul bémol : il faut reconnaître que l’efficacité du soja sur ce trouble varie d’une femme à une autre. L’Afssaps recommande de ne pas dépasser 1 mg d’isoflavones par kilo/jour.
10. Des œufs contre la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge)
Caractérisée par une perte de la vision centrale, la « DMLA » est la cause majeure de cécité après 50 ans. On peut en partie la prévenir en consommant régulièrement des œufs. Pourquoi ? Un, parce qu’ils sont riches en vitamine A, qui est nécessaire à la fabrication des pigments de la rétine (la DMLA détruit le centre de la rétine). Deux, parce qu’ils contiennent (surtout le jaune) de la lutéine et de la zéaxanthine, des antioxydants qui aideraient à filtrer les rayons lumineux nocifs pour la rétine.
En cuisine : Les nutritionnistes recommandent de ne pas dépasser 4 œufs par semaine (le jaune est riche en cholestérol).
Autres vertus des œufs : Ils apportent beaucoup de protéines et améliorent le fonctionnement du système nerveux.
11. Des carottes contre le cancer du sein
« Les carottes sont riches en vitamine A et en lycopène, substances qui ont la capacité prouvée d’inhiber la progression de cellules cancéreuses de plusieurs lignées dont certaines des plus agressives », explique le Dr David Servan-Schreiber dans Anticancer. De plus, le risque de cancer du sein double approximativement chez les sujets ayant les niveaux les plus bas en bêta-carotène.
En cu
isine : Le bêta-carotène est plus disponible quand les carottes sont cuites.
Ses autres vertus : elles donnent de l’éclat au teint, sont bénéfiques au cœur et à la vue.
12. Du cassis contre les jambes lourdes !
Le cassis soulage les jambes lourdes ! Pourquoi ? Parce qu’il contient des polyphénols et des anthocyanines (composés végétaux) qui améliorent la circulation veineuse ! De plus, ses feuilles ont une action anti-inflammatoire et dépurative. Le cassis entre d’ailleurs souvent dans la composition de médicaments prescrits pour améliorer la circulation veineuse.
En cuisine : Sous forme alimentaire ou en infusion à raison de 5g de feuilles séchées pour 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 5 min. 2 à 3 tasses par jour.
Ses autres vertus : Il a une action anti-rhumatismale (feuille) et il est bon pour le transit.
13. La canneberge contre les infections urinaires
La canneberge est l’aliment indispensable pour soigner et réduire le risque de récidives des infections urinaires. Appartenant à la famille des airelles, ce fruit contient des proanthocyanidines, des flavonoides et de l’acide quinique capables de se fixer sur certaines bactéries telles que l’Escherichia coli (cause principal des cystites) et de les empêcher d’adhérer aux parois des voies urinaires.
Résultat : les bactéries sont éliminées par les voies naturelles et ne causent pas d’infection. Ces bienfaits ont été reconnus par l’Afssa en avril 2004.
En pratique : 400 mg d’extrait sec de jus concentré (gélules ou comprimés) 2 à 4 fois par jour. Ou 500 ml de jus de fruits frais non dilué 2 fois par jour.
Attention : Si les symptômes persistent plus de 48 h ou s’il y a de la fièvre, consulter un médecin.
14. Du miel contre les brûlures
Pour apaiser rapidement et efficacement les brûlures, optez pour le miel !
Le miel réduirait le temps de cicatrisation d’une brûlure de 4 jours. Comment ? En retirant l’humidité des cellules et en éliminant les bactéries infectieuses.
En pratique : Immédiatement après s’être brûlé, passer la partie atteinte sous l’eau et la refroidir pendant 5 minutes. Appliquer ensuite une couche bien épaisse de miel et laisser agir.
Ses autres vertus : contre la toux, contre la fatigue (gelée royale), favorise le sommeil. C’est un médicament naturel.
Il existe différents types de miel :
– le miel d’importation : le plus souvent on trouve plutôt des miels impurs dans lesquels un excès de sucre sera présent.
– le miel de région : c’est un miel produit dans une région en particulier comme le miel de montagne, le miel de Provence, …
– le miel « toutes fleurs » : c’est le miel obtenu par butinage des fleurs et des plantes et dont l’apiculteur en fait un mélange.
– le miel biologique : c’est un miel très contrôlé au niveau des ajouts de pesticides, d’engrais, …
– le miel de cru : c’est un miel qui contient environ 80% du nectar d’une même plante ou d’une même fleur.
Le miel possède différentes vertus qui font de lui un bon aliment pour l’organisme et sa santé mais aussi un bon produit au niveau cosmétique.
15. La myrtille contre la cataracte
Parce qu’elle est riche en antioxydants (anthocyanines), la myrtille ralentirait ou stopperait la progression de la cataracte (opacification du cristallin de l’œil entraînant une baisse de la vision). « Les anthocyanosides contenus dans les baies de myrtilles facilitent la régénération du pigment rétinien et améliorent l’adaptation de l’œil à l’obscurité » selon le Vidal des plantes. La myrtille est d’ailleurs utilisée en ophtalmologie pour soigner les troubles de la vision.
En pratique : Sous forme alimentaire ou en comprimés dosés à 100mg d’extrait sec à raison de 3 à 6 par jour avec un verre d’eau ou 50 gouttes dans un verre d’eau (extrait fluide).
Ses autres vertus : Traitement de l’insuffisance veineuse, des hémorroïdes et prévention des maladies.
16. Des amandes contre les maux d’estomac
Selon les recherches du Pr Kleeberg, les amandes peuvent soulager les brûlures d’estomac et même soigner les ulcères. Comment ? Un, en déposant une pellicule protectrice sur les parois de l’estomac. Deux, en réduisant la production excessive de pepsine dans cet organe, une enzyme digestive très acide à l’origine des fameuses brûlures.
En pratique : En prévention ou en traitement, mastiquer des amandes à raison de 8 à 10 par jour (l’amande restant très grasse et calorique).
Ses autres vertus : Elle fait baisser le cholestérol, protège des maladies cardiovasculaires.
17. De l’artichaut contre la rétention d’eau
Ventre, cheville, pieds… « L’artichaut a une action diurétique car il contient un bloc d’acides [acide citrique, acide mallique…] dont l’effet est renforcé par des sels de magnésium et de potassium », explique le Dr Dominique-Jean Sayous dans Se soigner. Il est un puissant draineur hépatique et rénal ce qui renforce son efficacité contre la rétention d’eau !
En pratique : Plonger la moitié d’une poignée de feuilles dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes. 3 tasses pas jour. On peut sucrer légèrement avec du miel comme la préparation est amère.
Ses autres vertus : Il est hypocholestérolémiant, calme les troubles du foie, les nausées, les ballonnements et stimule les digestions lentes.
18. Le kiwi anti-fatigue
Parce qu’il est riche en vitamine C, le kiwi est un précieux allié anti-fatigue ! Explication : la vitamine C favorise l’absorption du fer par l’intestin. Cet oligo-élément est nécessaire à l’oxygénation de tous nos organes. Quand il est mal assimilé, nos organes « respirent » mal et notre organisme est fatigué. Grâce à la vitamine C, il est tonifié ! De plus, la vitamine C participe à la synthèse de l’adrénaline, de la noradrénaline et de la dopamine, trois neurotransmetteurs qui favorisent l’éveil.
Important : Un kiwi de 100g contient 83 mg de vitamine C, soit presque la totalité de l’apport conseillé par l’Afssa (110 mg).
En pratique : Il faut éviter de stocker les kiwis avant de les consommer car ils perdent rapidement leur teneur en vitamine C.
Ses autres vertus : Il lutte contre le vieillissement.
19. Du citron contre les maux de gorge
Angine, pharyngite… Pour lutter contre le mal de gorge et la toux, optez pour le citron ! « Riche en acide citrique et en vitamine C [50 mg pour 100 g], il possède des propriétés anti-inflammatoires.
En pratique : Presser le jus d’un citron. Faire infuser dans de l’eau chaude et additionner d’une cuillère à café de miel. A boire avant le coucher (consultez si les symptômes persistent plus de 48 h).
A noter : Le miel est intéressant dans le cas du mal de gorge car il a une action anti-sceptique.
Ses autres vertus : Il lutte contre la rétention d’eau et améliore la digestion.
20. Du chocolat pour le moral !
Petit coup de blues ou grosse déprime : ne culpabilisez plus, craquez pour du chocolat ! « Il joue le rôle d’antidépresseur car il regorge de magnésium, de sérotonine, de caféine et de théobromine qui ont des effets psycho-stimulants. Le chocolat contient aussi de la phényléthylamine, une hormone qui stimule le cerveau.
En pratique : 100g de chocolat noir à 70% de cacao contient 206 mg de magnésium, soit presque la moitié de l’apport journalier recommandé à l’homme (420 mg) et plus de la moitié de celui conseillé à la femme (360 mg).
Attention : Le chocolat étant gras (surtout celui au lait et blanc), il est conseillé de ne pas dépasser deux carrés par jour.
Ses autres vertus : Anti-fatigue et protège des maladies.
21. Pain complet : contre la constipation
Parce que le pain complet est un aliment très riche en fibres (3 à 8g pour 100g), c’est un précieux allié en cas de constipation ! Les
fibres sont des molécules d’origine végétale non digérées et non absorbées par les intestins qui se gorgent d’eau tout au long de leur passage dans le tube digestif. Elles augmentent ainsi le volume des selles et accélèrent le transit intestinal.
En pratique : Il faudrait manger 15 à 25g de fibres par jour pour améliorer le transit en cas de constipation.
Attention : Toute augmentation d’aliments riches en fibres doit être graduelle pour éviter notamment les ballonnements (les fibres se gorgeant d’eau, elles font gonfler !).
22. Clou de girofle : contre le mal de dents
Le clou de girofle c’est l’aliment qu’il faudrait toujours avoir à la maison ! Contenant 60 à 90 % d’eugénol, une substance anti-inflammatoire, antibactérienne et anti-douleur, il apaise très rapidement les douleurs dentaires. Idéal donc en cas de rage de dents (inflammation de la pulpe de la dent)
En pratique : On l’écrase puis on l’applique sur la dent douloureuse ou on mastique un clou de girofle trois à quatre fois par jour, en attendant un rendez-vous chez le dentiste.
Ses autres vertus : il est anti-fatigue, anti-rhumatisme.
23. Du germe de blé contre les pics de glycémie
Le germe de blé (partie intérieure du grain) regorge de fibres (2g pour 15g) qui ralentissent la libération du glucose et empêchent la montée trop brutale du sucre dans le sang. Elles procurent aussi une sensation rapide de satiété, ce qui freine les envies de grignotage et limite le déséquilibre glycémique. Le germe de blé est aussi une mine de nutriments essentiels : 15g apportent plus de 10% de l’apport conseillé en vitamines E et B9, du potassium, du zinc, du phosphore, du fer, du cuivre, de la manganèse ainsi que 4g de protéines… tout cela pour seulement 55 calories !
En pratique : En paillettes, on l’ajoute aux soupes, salades, sauces, légumes…
Ses autres vertus : Il diminue le « mauvais » cholestérol (LDL) et renforce le système immunitaire.
Côté wetwet, il faut savoir : 15g de germes de blé = 1.5 pt.
24 – Les épinards : anti-rides !
Contre les rides, misez sur les épinards ! « Ils contiennent beaucoup d’antioxydants [caroténoïdes, vitamines C, E] qui préviennent le vieillissement global de la peau et la protège des dégâts du soleil. Ils apportent aussi des vitamines, notamment des folates [vitamine B9] qui sont indispensables au bon renouvellement cutané, et du silicium qui aide à structurer le collagène de la peau [le collagène étant responsable de sa fermeté] », explique le Dr Marie-Pierre Hill Sylvestre, dermatologue, dans La diététique anti-rides.
En pratique : On les mange crus sous forme de pousses ou de feuilles ou à la vapeur.
Ses autres vertus : ils préviennent les troubles de la vision (DMLA…) et favorise le transit.
25 – Du fenouil pour éliminer !
Envie de perdre du poids ? Opter pour le fenouil ! Un, sa racine est diurétique et facilite l’élimination urinaire et intestinale. Deux, ses graines améliorent la digestion des graisses ce qui favorise une bonne digestion et un bon transit. Enfin, le fenouil est peu calorique (16 calories pour 100g) et comme il est riche en fibres, il rassasie rapidement. Idéale pour éviter les grignotages !
En pratique : L’ajouter tel quel à vos repas.
Ses autres vertus : il a une action contre les troubles digestifs (douleurs intestinales, flatulences), la goutte et les calculs rénaux.
A noter : Le fenouil ne fait en rien fondre les graisses.